L'Alchimiste

 

Sous les toits de l'humble bâtisse, parmi livres, notes et manuscrits, monstres empaillés

d'un autre temps le partagent aux acides, eaux-fortes et pigments.

*******

Partout, cous de coq déplumés, oreilles de lièvre arrachées, poitrines de taupes, crinières d'élan,

carcasses de faisan, oeil de paon. Du bouc, également. Fiel de boeuf et huile de lin tandis

que trempent petits gris dans des gobelets d'eau teintée.

************

Parfois, chanterelle et bourdon résonnent d'un bleu profond alors que la pendule égrène

son zeitnot infernal.

*******

A la lueur d'un éclairage au gaz rare, il cherche, tatonne, mélange et assemble l'éphémère,

l'esprit encombré de mouches, larves et insectes divers.

*************

Dans un univers d'infernales machineries au bruit de crécelles, entouré de fouets,

le reclus ne sort jamais sans sa canne aux anneaux d'agate et au pommeau de liège.

***********

En cette veille de sabbat, de ses doigts tordus, la vieille main ajoute en de justes proportions

à une pointe de vil métal, soies les plus fines préalablement poissées afin de les corrompre et les fâner,

quelques poils d'une oreille de lièvre de l'année, barbules de faisan placée à l'oeillet et rajoute

une goutte de noir vernis.

***********

 

Son but est établi, traquer les ombres car, ne vous y trompez pas,

son monde n'est pas le vôtre, votre monde n'est pas le nôtre.

 

                                                                                                               Yves Deschuyter