Tous à poils!  
(NB: Au risque d'offenser l'académie, je vais prendre des libertés avec la syntaxe car dans mon langage ci dessous , en raison de la " licence poétique",

l'expression à poils avec un "s" (non académique) désignera les animaux couverts de poils, alors que
l'expression à poil " sans "s" (seule formule académique) désignera l'être humain habillé seulement de ses (rares) poils....après s'être dénudé en quittant ses habits, ce qui lui permet de prendre ses aises en perdant son "s"...

..vous suivez???)

************************

Le lièvre et le lapin, le sanglier, l'écureui!, on connait....puisqu'on en utilise les poils pour monter beaucoup de nos mouches....qui prennent du poisson bien qu'on ne sache pas forcément que les premiers appartiennent à la famille des léporidés, et que la hase donne naissance , prise par son lièvre en levrette, à des levraux , alors que la lapine donne naissance dans les mêmes circonstances où elle a peur, à des laperaux, des suidés pour l'autre dont la laie quand elle a pris son pied engendrera des marcassins..(notons au passage qu'un pied n'est jamais laid avec des mocassins.)..........et des sciuridés pour le dernier...!

                                 

Pourtant, il est une famille qui m'a mis dans l'embarras à l'occasion de quelques voyages de pêche "à l'étranger"......c'est celle des cervidés aux poils creux....à laquelle appartiennent nos cerfs et nos chevreuils qui payent un lourd tribut pour la confection de nos mouches préférées, mais également d'autres "bestiaux"  qui nous sont moins familiers encore que bien connus, du nord de notre Europe..mais également de l' amérique du Nord où ils prennent un autre nom.....et c'est ainsi que j'ai vu sur le bord des routes en Laponie Suédoise des élans ....et plus au nord des rennes....alors que j'ai croisé l'année suivante au Canada des caribous très semblables aux rennes et des orignals véritables clones des élans suédois qui traversaient la route devant la voiture sans soucis du danger....., ainsi que des Wapitis qui me rappelaient les cerfs de nos forêts, mais en taille XXXL!!

Comme j'aime comprendre.....je me suis donc attaché, en attendant l'ouverture, à mettre bon ordre dans cette ménagerie...afin de définir une fois pour toutes qui était quoi chez nous et...outre Atlantique....et je vous fais bénéficier gratuitement du résultat de mes cogitations!!                                                                                 

                                    ***************

"Primum Partem tollo quiam nominor Leo"......cela peut correspondre à une façon de débuter un classement et en l'honneur de La Fontaine....je commencerai donc par le plus "grand"...en taille et poids.....

L'orignal (ou "moose" ) de l'Amérique du Nord est le même animal que l'élan du nord de l'Europe (elk en anglais britannique) et croisé en Laponie : c'est le plus grand et le plus lourd de tous les cervidés, les mâles pèsent entre 500 kg et 700 kg, et les femelles pèsent entre 350 kg et 580 kg. Les petits pèsent environ 15 kg à la naissance mais grandissent rapidement. La hauteur à l’épaule peut dépasser deux mètres.!Il est capable d'aller "brouter" sous l'eau pendant une minute ...son front est orné d'un large "panache" constitué par des bois très larges...

                          

                                                                                                                    

Le Wapiti d'Amérique et d'asie du nord ,est une sorte de grand cerf  dont le front porte des bois plus "traditionnels" Le mâle est environ 25 % plus grand que la femelle, d'un poids moyen de 320 kg, mesure 1,5 m à l'épaule et fait une moyenne de 2,5 m de longueur.

Dénmmé Elk en anglais nord américain, ses poils sont à l'origine du montage de la " Elk Hair Caddis" et il ne doit pas être confondu avec l'élan "européen" , malencontreusement dénommé elk également, mais en anglais britannique........

                                                              

Une raison de plus d'éviter les anglicismes et de parler le français qui ne risque pas la confusion, lui, entre l'élan et le Wapiti. quoique...quand  on parle de "blaireau"  .......           

                                                                                       

                                                                          

Le Renne est un animal robuste pouvant peser jusqu’à 200 kg pour une taille moyenne de 1,30 m  On le nomme " renne " en Europe (Asie) et " caribou " en Amérique du Nord où il est domestiqué et élevé en troupeaux

                                                                                                                       

                                                     
                                                                          et sert d'animal de trait, au pêre Noël en particulier !!
                                      

 

   Il s'agit en fait du même animal (Rangifer tarandus) qui parcourt inlassablement les régions froides de notre planète. Ce mammifère qui porte des bois imposants parcourait déjà durant la préhistoire les steppes arides et froides. En effet, le renne, tel que nous le connaissons aujourd'hui, n'a subi pratiquement aucune mutation depuis le paléolithique supérieur. il a pris le nom de " caribou " qui est d'origine algonquienne. Ce surnom vient du mot indien " xalibu " qui signifie " pelleteur ". En effet, le caribou se sert de ses sabots comme d'une pelle en creusant la neige pour trouver à manger.
Pour toutes les espèces, la femelle est plus petite que le mâle.
Un renne peut vivre jusqu'à 15 ans et 20 ans en captivité.
Un renne peut courir à 80 km/h en vitesse de pointe. La ramure du renne Les bois peuvent atteindre 1,50 m d'envergure et peser jusqu'à 7 kg chez un mâle adulte. Ils sont constitués de: " Une tige centrale, appelée " merrain " et de " Plusieurs ramifications, " les andouillers " Aucun individu ne possède la même ramure. Cette couronne est une véritable signature personnelle.

 

Le cerf le chevreuil et le daim d'europe et d' Asie nous sont plus familiers et les poils de chevreuil sont en fait dans nos régions quasiment les seuls utilisés régulièrement pour la confection de nos mouches

En France, le cerf mâle , solitaire, pèse entre 140 et 230 kg pour une taille de 140 à 150 cm au garrot, sa femelle, la biche, pèse entre 75 et 110 kg pour une taille de 1,10 à 1,25 mètres au garrot.

 

                                             

le chevreuil est un animal agile et rapide, à la robe brunâtre et à la face plutôt grise, qui peut atteindre 63 à 68 cm (femelles) et 66 à 73 cm (mâles) de hauteur au garrot, 95 à 135 cm de long, 13 à 22 kg pour les femelles contre 17 à 30 kg pour les mâles, le mâle est le brocard, la femelle la chevrette

                                                                        

Le daim originaire d'Asie Mineure à été introduit en Europe , amérique et Nouvelle Zélande! C' est un parent du cerf et du chevreuil auxquels il ressemble beaucoup mais ses bois sont aplatis à leur extrémité.Le mâle pêse 80kg pour un hauteur maxi de 1m, et sa daine de 20kg de moins engendre ,comme la biche et la chevrette, le faon,..(les jumeaux sont rares car la gémellité ne se produit que lorsque les femelles ont brouté dans des champs de tulipes.................d'où l'expression "faon faon la tulipe", )

Sa peau tannée est utilisée dans le commerce du cuir pour confectionner des oripeaux (vestes, gants, chaussures...) que d'aucuns pourraient croire , bien à tort, fabriqués avec la peau de l'orignal, mais quoique puisse évoquer dans des esprits chafouins cette curiosité de langage...il n'en est rien!!
Contrairement au cerf, le daim vit, sous la direction d'une vieille femelle, en groupes ( d'où la fréquence sans doute du mot "dédain" ...alors que le mot.... " undain" .....????)

                                                                                                                     

On ne saurait terminer ce brillant exposé sans citer d'autres animaux qui , pour n'être pas des cervidés, n'en ont pas moins participé à l'élaboration de créations imaginées par des cerveaux victimes de certains dysfonctionnement seuls susceptibles d' expliquer le choix des les matériaux utilisés....jugez en vous même: mélange

                   de laine de bélier.mais prélevée sur les organes sans lesquels ce bélier                 ne serait qu'une brebis
                      
 de laine de phoque crème, couleur du ventre des femelles      de fourrure de" lemon spaniel", plus un peu

de laine mohair rouge de chèvre angora d'asie mineure

       

 

 et avec quand même des hackles et cerques honey dun, tout ceci pour réaliser une Tup's indispensable . une vraie ménagerie à elle seule
                                                                                                                          

Bien..quel intérêt me direz vous?? Ben....ça vous évitera lors de vos prochains voyages de vous poser les questions que je me suis posées, moi, au sujet de ces animaux "à poils" dont certains nous sont quand même précieux........puisque je vous ai apporté "sur un plateau" les réponses grâce auxquelles vous paraîtrez "savant" face aux béotiens que n'auront pas lu ce petit chef d'oeuvre de mon cru............

poil au..........!!!

 

PS:Un peu de culture ne peut nuire..... et la revue de la littérature m'a permis de compléter cette liste en faisant état de l'utilisation de poils d'un autre "mammifère", noble s'il en est, oh combien......puisqu'il s'agit de notre compagne de jeux habituelle dont Paulus Hochgatterer nous dévoile un charme supplémentaire.....qui nous permet à la fois de pécher et de pêcher......je vous laisse juges:

 

                                   

   Vérifions donc....

                    ....Rien de comparable , à priori, me direz vous , entre les bêtes "à poils" ci dessus .. et nos compagnes "à poil" ci dessous..  qu'elles soient   

                                                                   Sauvages........................................ ou domestiquées                                                                          

                                                                                                                       

        ........et pourtant il suffit de savoir où trouver le matériel "ad hoc" ....pour accéder au montage de mouches ...

des plus claires aux plus foncées selon le cou cul choisi!!

                                                                  

                                                             

Et pour ceux qui s'offusqueraient du réalisme des illustrations ci dessus...je les invite à apprécier ci dessous le superbe tableau de Gustave Courbet intitulé "l'origine du monde"  qui date de 1866..et qui n'hésite pas à montrer "à poil".. une femme à poils (car bien heureusement non rasée..!) ce qui prouve qu'au XIXème siècle on était moins bégueule qu'eux au XXIème!!
Quant à Courbet, né en 1819 sur la Loue à Ornans , il revient dans cette Mecque de la pêche à la mouche en 1849 et fera évoluer sa peinture vers le réalisme , .
..mais l'histoire ne dit pas s'il pêchait à la mouche et si le réalisme de sa peinture la plus célèbre a un rapport avec le montage des mouches qu'il aurait utilisées pour cette pêche ....pourquoi pas...?

                                                                       

                                                                          

PS: pour les hypocrites qui prétendent s'intéresser plus à la tête récemment retrouvée.....qu'à cela ne tienne suffit de demander!!

 

                      Et on dit qui??