La recette du bas de ligne élastique

 

Après cuisson  selon une procédure précise scrupuleusement respectée votre Bas de ligne verra s'accroitre son élasticité et vous évitera bien des casses au ferrage, et il n'aura quasiment plus de mémoire

1/Faire bouillir dans une grande casserole(cocote minute) deux litres d’eau additionnés de 100 grammes de gros sel et de deux bouchons d’assouplissant pour lessive(soupline) puis réduire de façon à ce que cela ne bouillonne plus mais" frémisse" avant d’y ajouter les fils

2/La durée de cuisson maximum du fil sera pour 50 centièmes de 5’ et ensuite de -6‘’ par centième soit –30’’ par tranche de 5 centièmes

3/A la fin de la cuisson on versera l'ensemble dans un égouttoir pour rincer immédiatement les fils sous l'eau froide et retirer l'excédent de sel et le dépot de soupline !

NB:Pincer dans une pince à linge chacun des fils de différents diamètres à faire cuire après les avoir enroulés en boucles sur les doigts, en décalant dans le temps leur introduction dans le bain pour tenir compte, à l'aide d'un chronomètre , du temps de cuisson requis pour chacun d’eux, permet de tous les cuire en 5':

                                                                                                        

50=cuisson 5’ Top 0 au chronomètre

     45=cuisson 4,30’ soit 30'' plus tard que le précédent: Top 3 0".au chronomètre......

         40= cuisson      4’  soit 30'' plus tard que le précédent: Top 1'.............................................

       35=cuisson 3’30’’ soit 30" plus tard que le précédent: Top 1'30'' ...................................

    30=cuisson      3’ soit 30'' plus tard que le précédent:   Top 2'.......................................

       24=cuisson 2’24’’ soit 36'' plus tard que le précédent: Top 2'36''....................................

        22=cuisson 2”12. soit 12'' plus tard que le précédent:Top 2'48................................

         20=cuisson 2”...... soit 12'' plus tard que le précédent: Top 3'...........................................

         18=cuisson 1’48’’ soit 12'' plus tard que le précédent: Top 3'12''......................................

             16=cuisson 1’36’’ soit 12'' plus tard que le précédent: Top 3'24''.........................................

            14=cuisson 1’24’’ soit 12'' plus tard que le précédent : Top 3'36''.......................................

             12=cuisson 1’12’’ soit 12'' plus tard que le précédent:  Top 3'48''........................................

                              10=cuisson     1’...  soit 12'' plus tard que le précédent: Top 4'......................................................         

pour 1' avant rinçage à Top = 5'

L'essayer, c'est l'adopter....à vos pinces à linge et vos casseroles

Cette "cuisson" peut apporter outre une nette diminution de la "mémoire", une élasticité permettant un allongement allant de 15% de la longueur initiale du fil pour le 40% à 20% pour le 16% soit 60cm minimum pour un bas de ligne de 4m, proportionnelle au temps de cuisson dans les limites indiquées ..!

                                                                                                                                ***********************

Détails pratiques: pour 5 mn de cuisson, il vous faudra une bonne heure de préparation minutieuse si vous voulez, comme moi, préparer avant l'ouverture l'ensemble des fils pour la saison, et une fois la cuisson réalisée, encore bien une ou deux heures pour rembobiner tous vos fils traités sur leurs bobines respectives!

La procédure se doit d'être précise si vous ne voulez pas vous trouver devant un écheveau de perruques telles que toute la durée de la saison de pêche ne vous suffira pas pour les démèler!! Je vous détaille la mienne:

1/ Enrouler sur les doigts le contenu de chaque bobine à traiter puis récupérer les boucles ainsi formées en les coinçant dans une pince à linge plastique de couleur marquée du diamètre du fil en question (je n'ai jamais osé mettre dans le "bain" directement les bobines pleines sortant du" rayon"..mais qui sait??le premier qui ose et réussit son coup nous le fait savoir!!)

2/Ranger sur une plaque de carton par ordre de diamètre décroissant les différents fils dans leurs différentes pinces à linge de couleurs différentes

3/ Marquer à nouveau au dessus de chaque le diamètre, et au dessous les top chrono en minutes secondes que vous calculerez et respecterez pour plonger au bon moment chaque fil maintenu dans sa pince linge dans le "bouillon" chauffé :

*si le 50% qui doit cuire 5' est le premier à gauche, au dessous sera écrit 0 correspondant au top de départ du chronomètre au moment ou ce premier fil sera immergé pour 5' dans la casserole (les pinces à linge plastique coulent et le fil est ainsi parfaitement immergé)

*si le 45%est le second, il devra être immergé 6(secondes) x 5(centièmes) = 30'' après le 50%, soit à chrono + 30" pour ne cuire lui que 4'30"..et ainsi de suite jusqu'au dernier fil qui, si c'est du 10%, devra être immergé à 4' pour ne cuire qu'une minute avant le rinçage qui surviendra à chrono + 5'.

                     

4/A Chrono + 5' vider la casserole dans un égouttoir pour récupérer toutes les pinces à linge et leurs fils et les passer sous le robinet d'eau froide pour rinçage soigneux notemment pour éliminer le dépôt de soupline sur les fils!

5/Il reste maintenant à récupérer les fils pour les enrouler à nouveau sur leur bobine définitive et c'est là qu'il ne faut pas se planter!!

Personnellement je récupère soigneusement chaque écheveau que j'enfile sur le goulot d'une bouteille dont le bouchon large empêchera l'échappement éventuel..et il ne reste plus qu'à rebobiner sur le support définitif : c'est la main qui doit tourner autour de la bouteille, et non le fil sinon, perruque garantie....c'est long, fastidieux......mais c'est une fois avant chaque saison...et je vous garantis que "ça vaut le coup"

Bon courage!!

 

                                                                                  

Post scriptum: certains esprits grincheux ont rapporté que le cuisson destinée à accroître l'élasticité du fil atteignait bien son but......mais parfois au prix d'une nette diminution de la résistance du fil devenu plus élastique mais également plus fragile ......ce qui est évidemment un inconvénient majeur!

La solution? Simple à en croire un collègue palmiste de qualité indiscutable qui traite son fil par cuissson...mais seulement pour les gros diamètres , jusqu'au 20%, (soit 3'12" au lieu de 5' dans l'exemple ci dessus ) ....et l'échange ci dessous ne nécessite pas davantage d'explications.......!!