La  Touvre

 

 

La Touvre est une rivière de type chalk stream du Poitou-Charentes .qui  prend sa source à 7 km au nord Est d'Angoulême dans la commune de Touvre à une altitude de 47m; c’est  la deuxième plus grosse résurgence de France après la  Sorgue.du Vaucluse, elle a en moyenne  80m de largeur en toutes saisons , 100m à sa naissance mais seulement 30m à sa confluence et coule à plat sur un épais lit d'herbiers, de jonc et de roseaux pour rejoindre  la Charente par sa rive gauche  à Gond Pontouvre (altitude 29m)  dans l’agglomération d’Angoulême après seulement 11km de parcours!

Le débit de la Touvre  varie fortement avec les saisons entre 7 m³/s en septembre ( août 1991, 3,01m3/s, 10 sept 1991, 2m3/s)  et 17,6 m³/s en février (février 1994, 28,30m3/s ). La moyenne interannuelle est de 13 m³/s[3]. mais son débit d'étiage  (de juin à septembre) est souvent supérieur à celui de la Charente dont les activités aval comme l'ostréiculture seraient très compromises les années de sécheresse sans le débit de la Touvre!Cependant, comparativement à la Charente, les variations de débit de la Touvre ne sont pas considérées comme fortes d'où la multiplication  des moulins (14), industries (papeteries)....., élevages piscicoles tout au long de son cours.

La température de l'eau aux "sources" est quasiment constante au cours de l'année : autour des 13-14C°.

Une série de colorations à la fluorescéine a prouvé que la Touvre est la réapparition, après treize kilomètres de parcours souterrain, de la Tardoire et du Bandiat, rivières venues du Limousin, qui se perdent entièrement, près de la Rochefoucauld, dans un sous-sol de calcaire fissuré. Dans une moindre mesure on y trouve des eaux de la Bonnieure et de l'Échelle.

Les sources de la Touvre sont constituées du Dormant, du Bouillant, de la Fontaine de Lussac , et plus au sud de  la résurgence de la Lèche alimentée par les pertes de l'Échelle

                                                                                             

                                                          

                                   

 

            Le" Dormant" au nord au fond de la reculée est une  cuvette de 9 mètres de large et 20 mètres de profondeur vert sombre, et  sa surface n’est pas agitée , il est clôturé  en raison de l'effondrement de la berge qui rend son accès dangereux !

« Jeudi premier mai expédition sur la Touvre pour compléter mes infos et mes photos afin de peaufiner ce topo et également pour rencontrer un membre du club de pêche local très impliqué dans la préservation de la rivière et avec lequel j'entretiens des relations épistolaires par e mail depuis un an...Mathieu Charneau,  qui connaît manifestement "par coeur" la Touvre!

Départ 9h, arrivée 10h30....et je commence ma tournée  en remontant la rive droite en direction des sources auxquelles j’arrive vers 11h.

Je laisse ma veste dans la voiture au parking et descends avec mon portable et mon apn en négligeant le bouillant que je connais bien, photographier le dormant...qui est clôturé, accès interdit en raison d'éboulements des berges...mais je ne suis plus un gamin pour me laisser dicter ma conduite,  hein??

Je franchis le grillage interdit et avance prudemment sur la berge en pente, boisée, glissante....et suis arrêté par un trou d'effondrement....1m50 de large....une rigolade...je saute...et je vois le ciel, les branches....je roule dans les buissons et prends le bouillon.... dans la flotte du dormant....où il ne faut pas que je m'endorme....p’tain, c'est vrai qu'elle est mouillée, et froide surtout ..!

.!

                                                                                          Le Roi (des c…) boit !!

Je patauge, je m'accroche aux branchages du bord, rampe dans la glaise et arrive à reprendre pieds dans la gadoue...mais il me manque une godasse qui vogue allègrement à 1m du bord....et le pêcheur d'exception reprend le dessus :   à l'aide d'une branche, accroché d'une main à un tronc vermoulu au risque de reprendre un bouillon, sur une patte comme un héron....je ferre, je travaille et...je mets au sec ma chaussure gauche.. ..sans épuisette!!

 Reste à vérifier l'Apn qui est un peu mouillé dans son étui mais rien de grave, il prend même  sans rechigner une photo du dormant puisque j'étais venu pour ça... et mon portable intact lui aussi. ..et à refaire le chemin inverse, franchir la barrière et m'arrêter au premier banc pour essorer mes chaussettes, mon caleçon, mon pantalon et ma chemise,  à poils par un temps couvert à la pluie.. ...

 Je suis à peine rhabillé qu'arrivent deux touristes pour pique-niquer......si moi j'ai eu froid, eux ont eu chaud: une minute plus tôt....vous imaginez  ?? ....... »

                                                                     

  Tout proche, au sud séparé par une chaussée naturelle à fleur d'eau de quelques mètres de large, le " Bouillant " est une cuvette de 40 mètres sur 25 mètres et de 15 mètres de profondeur au fond de laquelle  jaillit l'eau par un trou de 2m50 de diamètre avec en surface un bouillonnement  de cinquante centimètres de haut et d'un large diamètre, avec une périodicité très courte et régulière, l'agitation se calme, puis renaît.

                                                                     

                                                                                      En été, le remous peut se réduire à n'être plus qu'un frémissement mais ne disparaît jamais,                      

                                                                                                                                                    Aout 2006                                                    

                                                                          

, tandis que le courant qui déborde du " Dormant " tarit parfois complètement. »                                                    

 

      La "Fontaine de Lussac" à 150 mètres à l'est, au fond d'une "reculée,masquée par un rideau  de verdure, et clôturée également, a été explorée jusqu'à 180m en 2004 par les plongeurs spéléo,

                                                               

 

                                                                                                               Elle peut en été , être complètement à sec

                                                                                                                                           Juin 2005

                                                                        

                                                                                                                                                Août 2005

                  

 

  "La lèche" dont la source est à 1km au sud est, est la résurgence des pertes du ruisseau  l'échelle. qui coule à 100m à l'est

                                                                   

 

                                                                     

 Son parcours est assez compliqué. Après sa naissance, la Lèche coule en direction de la Touvre. Une partie de ses eaux  rejoint l'Échelle et une autre partie va se jeter dans la Touvre  à 400m au sud  parmi des prairies  et les bassins de la  petite pisciculture du Pontil (production inférieur à 10T/an) située sur la rive gauche en face de la fontaine de Lussac. Sur l'aval, la Lèche coule parmi des jardins privés et il est impossible de la suivre jusqu'à la Touvre   

            

 

 L'Echelle est un affluent de la Touvre de 23 km .qui coule à 100m à l’est  de la résurgence de la Lèche. Elle alimente également la petite pisciculture  du Pontil juste avant de rejoindre la Touvre . D'ailleurs cette pisciculture est un obstacle entre la Touvre et l'Echelle pour la migration de reproduction des géniteurs  

 

                   

                                                                

                              

                                                                                    

                            

     

 Ces sources ont été explorées par les spéléologues en 1952  

                                                                                             et également  en 1969                                                                                                             

                                                                           

                                          Les accès du pêcheur

 

La Touvre traverse dans son parcours 4 communes : Touvre, Magnac, Ruelle et Gond pontouvre, c'est dire que ses berges sont entièrement urbanisées, souvent privées et clôturées.....et l'accès en est malaisé pour qui ne connaît pas.

 Par contre sa profondeur réduite autorise le Wading quasiment partout, mais il est interdit avant le troisième samedi de mai pour protéger les frayères car  le régime thermique quasiment constant au cours de l'année (entre autre) se traduit par une fraie tardive des géniteurs, alors que la pêche en bateau, autorisée, est le seul moyen de pêcher avant cette date car les berges construites ou boisées ne permettent quasiment pas la pêche du bord!

 Sa largeur ainsi que la végétation fournie des berges  font cependant oublier totalement le contexte urbain qui est très peu perçu dès lors que l'on est en action de pêche..sur cette splendide rivière où les prises sont limitées à 6 poissons/jour et la maille fixée à 30cm!

 

                                                   

                                                                     

 

 

 Sont décrits ici 14 accès faciles à la Touvre  : seul le 5, 8 , 13 et 14 interdisent l'accès de la voiture au bord de l'eau:

 

*7 accès , le premier sur la rive gauche aval  du pont  à gond Pontouvre avant les 6 suivants en  remontant le rive droite  par la D 57  d'ouest en est par Villement, Fissac, la Vésingade, le pont de Magnac(7) qu'on rejoint  en prenant à droite au carrefour  de la D 699 ,

 

*puis Touvre  avec les sources , un parking, une aire de pique nique et la station de pompage,  et en poursuivant après le passage à niveau tout droit la D 57  on arrive à la D 23 qu'on emprunte à droite pour traverser le pont de l'échelle avant de s'arrêter au parking de la résurgence de la Lèche.

 

*Les 7 accès  suivants  jalonnent  la rive gauche d'est en ouest  par Magnac et Ruelle   jusqu’aux "jardins "

 

                                                                                                                             *************        

 

                            

                          

                        

                            

1)Gond Pontouvre :sur la D 910, au jet d’eau du rond point,  traverser le pont en direction d’Angoulême

 

                            

                                                                     

 

  Le parcours aval à remonter, superbe, peut être  est apprécié  dans sa partie terminale depuis le pont avant de passer rive gauche et de prendre la rue Pasteur , première à droite avant   

       la cabine téléphonique,

                                 

 

                                                                                                                                              

                     pour descendre le lotissement par un parcours un peu tortueux  et  arriver en voiture jusqu au bord l’eau avant et remonter  en wading par la droite  jusqu’au

                                                                                                             pont par un beau parcours  avec deux bras!

                                                                          

 

                                                                          

        Après avoir retraversé le pont pour revenir rive droite, on repart à  droite au rond point direction Ruelle  par la D 57  pour arriver au carrefour avec la D 12 et sans

                                       prendre  le pont de Limoges  à droite, traverser la route puis  le trottoir d’en face pour descendre à droite le chemin de terre et arriver

            

         2/Sous le pont de limoges: sous lequel on gare la voiture. La Touvre est ici calme, avec de  gros poissons , on a de l'eau jusqu'à la taille.... si l'on ne tombe pas dans un trou de vase....... !                                                                                                                                                                                                                                                         

                                     

 

                                                           

                                                       On poursuit sur la D 57 en direction de Villement pour arriver rapidement à la première ruelle à droite

                                      

 

 3/qui mène au lavoir  avec un petit parking,   avant la passerelle de l’île des Elias à traverser pour aller pêcher dans le bras suivant, profond

 

                                         

 

                                                                                        

En poursuivant on longe à droite une pisciculture, une papeterie puis la Touvre  avant d’arriver à un bureau de tabac à gauche avec un petit parking et 20 m plus loin trouver la petite ruelle à droite

 

4/qui mène à La passerelle

                           

 

                                                                                                                                                                                                                 

                                                         d’où on voit de l’autre extrémité rive  G                                                   en amont le spot 12  "les canoés"

                                 

 

On poursuit en longeant la Touvre à droite avec en face sur la rive gauche le spot 13 des « canoës »

Puis d’anciens bâtiments de l’armée avant d’arriver au rond point (avec à droite le pont des "Ribereaux" qui  mène à Ruelle rive gauche et d’où l’on voit en aval  le  "pont des Boches"

                                                                       

 

    Le pont des "Boches vu du pont des Ribereaux

 

   

 

 

qui limite le parcours amont des canoës,  mais on poursuit tout droit jusqu’au carrefour où l’on prend à gauche en direction de Touvre jusqu’à l’embranchement suivant où l'on suit à droite la D 57

                                                                                                                                                       

                                         

                                                                                                                                                        

                                                                                                            pour sortir de l’agglomération et traverser 

 5/La Vesingade avec des maisons à gauche et  à droite des champs qu’il faudra traverser à pieds pour rejoindre  en contrebas la Touvre avec  les bâtiments de l’espace Marcel Pagnol (10) sur la rive d’en face

                                                                      

6/On rencontrera en poursuivant un chemin de terre à droite que l'on emprunte pour rejoindre la berge d'où l'on voit en amont le pont de Magnac et en face la papeterie

                                     

                                     

 

On remontera à travers le lotissement pour rejoindre la D 57 et se diriger sur la droite en sortant de Fourville jusqu'au carrefour avec la D 699 pour la prendre à droite jusqu'au

 

7/Pont de Magnac pour rejoindre à droite 20m avant en passant sous un portique de 2m le parking au bord de l'eau....ce haut lieu célèbre est très fréquenté!!

                                                

On revient au carrefour puis  arrêt aux sources de la Touvre : le bouillant, le dormant, la fontaine de Luzac... mais ici on ne pêche pas, danger !!

 

                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                          

                                                             en face la rive de la pisciculture du Pontil, en aval le pré de la cure rive gauche et plus aval le lavoir avant Magnac

                                                         

                                

 

   

On arrivera ensuite à Touvre et en poursuivant après le passage à niveau tout droit la D 57  on arrive à la D 23 qu'on emprunte à droite pour traverser le pont qui traverse  l'échelle avant de s'arrêter au parking de la résurgence de la Lèche.

 

On peut ensuite soit continuer la D23, soit  revenir  à Touvre et traverser  le passage  à niveau pour prendre à gauche la D 408 et ensuite passer à droite sous la voie ferrée et rejoindre le

 

8/Pré de la cure:on laisse la voiture au parking pour  traverser le stade à pieds pour pénétrer dans l’eau, le wading est facile,

 

                                                                                vers l'aval                                                                            vers  la rive droite

                                           

 

                                                    vers l'amont en direction des sources                                                                       d'où on  l'aperçoit

                                          

 

                                et si l'on poursuit ensuite la petite route vers l'ouest on arrive, tout comme si l'on avait continué la D 23 jusqu'après le passage à niveau

                                        

 

 

9/au lavoir au  bout du petit chemin à droite avec un  parcours amont en direction du pré de la cure, et aval ...où le wading est facile

     

 

On entrera ensuite dans Magnac pour arriver au carrefour où on en laisse le pont à droite  pour tourner à gauche et se diriger bientôt vers l'église sur la droite et en continuant

la route en restant toujours au plus près de la rivière on prendra la bifurcation en direction de la salle communale pour arriver à

 

10/ Espace Marcel Pagnol : espace de loisirs à éviter le WE, mais agréable en semaine, où on peut garer la voiture au bord de l'eau

 

                              

                                         et pêcher en wading aval avec en face les champs de la Vésingade (5)et amont en direction du  canal de la papeterie de Veuze

           

 

                                                                           Le spot suivant se présentera en continuant la même route jusqu'à l'

11/Impasse de la pisciculture, pour descendre en longeant le petit bâtiment blanc en direction de la rivière où l'on pouvait accéder avant les constructions récentes

                                                  o,

 

                                                                                                              et d'où on voit la passerelle de "Relette" en aval

 

           

 

                                                                                                             à laquelle il vaut mieux désormais se rendre

                                                    

                                                                                                                 pour y garer la voiture et entrer dans l'eau

 

                                                        

 

                                                                                                                                             par le lavoir                                                                      

                                                                                     

 

 Puis on poursuivra pour traverser Ruelle et remonter jusqu'au feu avant le passage à niveau  avant lequel on prend à droite pour suivre les pancartes "canoë" et rejoindre le superbe spot:

                                   

 

  12/Les canoës :                            avec en face les saules pleureurs                                                        et d'où l'on voit en aval la passerelle (4)

 

                                   

                                                                                              à laquelle conduisent les deux parcours aval chaque côté de l'île

 

                                            

 

                                     alors que le parcours amont très varié (vu ici de l'amont vers l'aval)                           se terminera au" pont des boches"

 

                                    

 

On terminera en continuant de suivre à  travers les maisons la petite route sinueuse la plus proche de la rivière avec bientôt à gauche la  voie ferrée et à droite des

jardins...jusqu'au                 

                                                  

 

13/ chemin à droite conduisant à la papeterie  l 'accès est désormais interdit aux voitures à 50m mais à pieds il suffit de franchir la barrière qui barre le chemin à gauche

 

 

 pour rejoindre à 50m la rivière  superbe avec en face deux îles séparées par un goulet avec un petit kiosque sur celle de droite,et un parcours amont qui remonte devant la cour de l'usine!

                                                                                                                           

 

                                                                  

                                                                           

 

   il suffit de continuer la route pour arriver au lieu dit

 

 14/les jardins : Se garer en bord de route et rejoindre la rivière à 150m par le sentier.. qui mène au poste 14

      

 

                                                            

                                                                                                                avec de superbes parcours aval

          

                                                                                                                                                                                                                                                          

                                                                                                                                   et  amont                                               

                                                                                                                                                      

                                           

 

 En continuant la route on retrouvera le pont de Limoges......

                                                                     

 

                                                                                    Pour toutes précisions sur la gestion de la pêche  sur la Touvre                                                                                                                                                                           

 Mais tout n’est pas rose …….

 

De : "pêcheur concerné par sa rivière"
Envoyé : dimanche 5 août 2007 10:06
À : yves.belavoir@industrie.gouv.fr
Cc : FEDE PECHE 16; ONEMA CHARENTE; DDAF CHARENTE; PREFECTURE CHARENTE
Objet : Pollution organique Touvre

 

A l'intention de Mr Yves BELAVOIR, Chef de subdivision, Inspecteur des installations classées à la DRIRE (copie pour information : Préfecture de la Charente, DDAF, ONEMA, Fédération de pêche de la Charente)

 

 

    Monsieur,

 

    Une fois de plus, une pollution organique récente provenant de la papeterie Veuze (Magnac sur Touvre) m'oblige à vous écrire. Cette pollution est telle que des feutrages bactériens se sont développés. Ils sont présents dans le bras de la rivière Touvre qui réceptionne les rejets de l'entreprise. Ces feutrages recouvrent partiellement les herbiers et le fond.

    Pour rappel, la rivière Touvre est classée en première catégorie piscicole (salmonidés dominants = espèces exigeantes vis à vis de la qualité de l'eau et du milieu). Ce type de pollution n'est pas sans conséquences sur la qualité de l'eau et sur la vie aquatique (entomofaune, peuplements piscicoles...), même si ces effets ne sont pas si spectaculaires qu'une pollution toxique provoquant la mort immédiate des poissons. Quelques exemples pour illustration : un test d'éclosion d'oeufs de truite in situ en 1996 a donné comme résultats (Diagnostic du fonctionnement de l'écosystème Touvre, CSP, juillet 1996):

            - dans la frayère soumise aux rejets de la papeterie (salle des fêtes de Magnac rive gauche) : taux de survie de 1,7%

            - dans l'écloserie baignée par les eaux de la Touvre (station de référence à Bourlion, Gond Pontouvre) : taux de survie de 65,3%

            - en milieu naturel de très bonne qualité, la taux de survie au sein d'une frayère est de l'ordre de 75 à 90%

L'IBGN déterminé par la DIREN en juillet 1995 au niveau de la salle des fêtes de Magnac donne la note de 12/20 = classe d'eau passable ; ce résultat est largement surévalué car le test de robustesse donne une différence de 3, soit 9/20 (Étude de la qualité des eaux de la Touvre, DIREN, février 1996). La diversité sur ce secteur est assez faible avec seulement 17 taxons recensés.

En 1996, les feutrages bactériens présents témoignaient aussi de la présence d'une pollution organique marquée.

 

    Ces problèmes sont récurrents malgré la construction d'une station d'épuration en 2002 :

            - 2004 : durant plusieurs mois, les colonies de bactéries filamenteuses ont été présentes (l'AAPPMA la "Truite Saumonée" ayant alerté les services compétents par divers appels téléphoniques et un courrier en date du 10 août 2004)

            - avril 2005 : retour des feutrages (alerte donnée par téléphone)

            - 12 juin 2006 : débordement de la STEP (alerte donnée par téléphone)

            - juillet 2006 : rejets turbides en rive gauche sur plusieurs centaines de mètres (alerte donnée par e-mail le 3 juillet 2006)

            - 1 avril 2007 : rejets à partir des anciens lagunages (donc sans le traitement biologique de la STEP ; alerte donnée par e-mail auprès de l'ONEMA et de la fédération de pêche)

 

    Malgré nos différentes sollicitations, les choses ne semblent pas s'améliorer. Nos e-mail restent sans réponse. Pourriez vous, s'il vous plait, nous tenir informé de vos investigations au sujet de ces pollutions récurrentes, et faire le nécessaire afin de trouver une solution durable pour la rivière et l'entreprise.

 

    Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

 

    Je vous prie de croire, Monsieur, dans l'assurance de mes sentiments distingués.

 

 

Pièces jointes :

            - un extrait de carte nommée pour localisation

          

- une photo sur laquelle on peut observer les feutrages sur un herbier de callitriche sp.

        

 

 

                                

                                   

 
----- Original Message -----
Sent: Sunday, August 17, 2008 3:41 PM
Subject: la Touvre

 Hello Mathieu
 
 J' aurais deux questions à te poser:
 
-1/J'ai été très surpris du développement des herbiers qui au pont de Magnac et au pré de la Cure  envahissent quasiment le lit de la rivière au point de la faire disparaître sous un tapis vert exubérant à certains endroits...et de la médiocrité de la pêche dans ces endroits qui auparavant étaient très fréquentés car productifs...il semble qu'il faille descendre de plus en plus .....as tu notion de cette modification de ces dernières années et une explication ??
 
-2/Peux tu me dire si La Touvre est classée dans le domaine public ou le domaine privé??
 
Merci de tes éclaircissements
 

Bonjour Jean Paul,

 
 Concernant les herbiers : les caractéristiques naturelles de la Touvre se traduisent par une importante présence herbacée. Autrefois la rivière était faucardée par les riverains qui avaient besoin de l'eau pour faire tourner les moulins ou pour les essacs. Aujourd'hui ce faucardage a quasiment disparu sauf autour de quelques usines ou élevages piscicoles (afin de chenaliser et de conduire l'eau dans l'usine). On pourrait donc dire que l'importance des herbiers sur la Touvre est normale. Sauf que plusieurs facteurs d'origines anthropiques viennent aggraver cette prolifération : présence de nitrates et phosphore dans les eaux (origine agricole, industrielle et eaux usées), présence de sédiments et vases (lessivages des terres agricoles, envasement en sortie de pisciculture), diminution du débit et hausse de la température (irrigation...).
L'étouffement de la rivière par une "prairie végétale" semble mauvais pour la faune piscicole. L'idéal serait d'avoir des petits chenaux dans ces massifs (c'est dans cette configuration que se trouvent les plus fortes densités de truites car on a une multiplication des effets bordures).
 La Touvre est entièrement classée dans le domaine privé (c'est un de ses nombreux problèmes...).
 

 Mathieu

 

17/01/2010

Hello Mathieu,
ça fait un moment que je ne t'ai contacté mais un pêcheur qui habite à Angoulême vient de nous apprendre qu'il aurait entendu parler d'un projet de No Kill mouche entre le pont de Magnac et Marcel Pagnol!!Qu'en penses-tu, cette rumeur a-t-elle des fondements sérieux??....

Jean Paul

Bonsoir,

Il y a un projet "Parcours de graciation" en très bonne voie et qui devrait voir le jour en 2011. Ce parcours ne sera pas exclusivement réservé aux moucheurs mais étendus à d'autres techniques. Il devrait s'étendre entre le plateau de la salle des fêtes de Magnac et le plateau amont (la Camoche). Les bornes exacts et les contraintes réglementaires propres à ce parcours ne sont pas encore arrêtés. Voilà en résumé des infos sur le sujet. A bientôt

Mathieu

18/02/2011

"Un parcours de graciation devait se mettre en place en aval du canal de la maillerie jusqu'en dessous de la salle des fêtes de magnac/touvre ........... Mais il ya quelques jours en me promenant le long de la riviére j'ai rencontré le garde pêche qui m'annonça qu'il manquait une signature , la personne en question est le propriétaire du seul champ de maïs longeant la riviére . Ce jour là il recherchaient activement un autre lieu et sortaient de la direction des chantiers naval qui eux pourrait donner leurs feu vert en aval de l'usine vers le pont des boches mais je n'en sais pas plus" .

A y est, il existe ce parcours