San est qu'un

                                                                                                                    

                                            (eau pleuvoir)"au revoir"

                                                   

 

Quand la mouise vous poursuit.... briques 

 

9 au 13 septembre 2007

4350km
en 41h de voyage aller retour du dimanche midi au jeudi soir
dont 6h de train, 4h d'avion, 10 de voiture...                  
soit 400 euros + 897 euros de séjour = 1300euros pour........

5h de pêche dans des conditions de merde.. affraid
...et capture de quelques ombrets , deux truitelles et ratage de deux beaux ombres..

et pourtant...

j'y retournerai...sissi..
oui
..


nonnon, je ne suis pas maso! , ni fou à lier ....j'explique..!!!

 

 

                                                                                                         ****************************

Comme "ya plus rien". .j'ai décidé, sur mes vieux jours
rictusd'aller chercher ailleurs, en Pologne, ce que je ne trouvais plus dans notre douce France....des poissons

assez bien élevés pour honorer mes mouches sèches (je sais, je les monte moi même et ..à les regarder. affraid.je dois avoir tort mais...c'est comme ça..!),d'autant que vous êtes nombreux à travailler "d'arrache pied" (il faudra un jour que je m'informe de l 'origine de cette expression surprenante, vous ne trouvez pas??...) pour payer ma retraite (Continuez, surtout ne vous interrompez pas... nonon!)

Malgré le traumatisme à moi infligé par le pseudonommé "chat noir" avec  son inséparable complice dit "Picasso"( mais pourquoi ça existe, ça??)
et les "malades" (vous savez, ceux qui montent la nuit pendant que je dors, la....."bonne mouche" du lendemain ) que j'ai du subir en Slovénie... (style fly + 33, stef je ne sais plus combien, la terreur des kayak de la Sorgue et autres mik +/-élastique... sans compter les quenelles )...j'ai réitéré imprudemment l'expérience en m'associant à un groupe qui cherchait un sixième pour faire le compte de vedettes destinées à écumer la prestigieuse rivière San  sans connaître personne de cette mystérieuse collectivité...

 

A 1600km plein ouest de Paris à vol d'oiseau d'avion,  Cracovie est encore à 230 km à l’ouest  de Sanok puis lesko sur  la rivière San qui coule  nord Sud depuis le pied des Carpates, très proche à sa source  de la Slovaquie au sud et de l’Ukraine à l’est, et qui rejoint la Vistule qui a traversé Cracovie et montera pour traverser Varsovie avant d’aller se jeter plein nord  dans la Baltique à Gdansk !

                                                                          



Organisées "tip top" plusieurs mois à l'avance par un mec rationnel , clair et efficace si j'en jugeais par ses e mails.., un certain Eddie...
(j'ai appris depuis qu'il avait une formation d'expert comptable ceci expliquant cela..!), les choses se présentaient bien..j'avais seulement un peu peur, vu la destination prestigieuse (quoique peu onéreuse au regard du rapport "qualité prix" oui), moi qui suis un  vieux "jeune" rictus..de me retrouver en compagnie de vrais vieux cons friqués bêcheurs.....mais que faire???
J'appris plus tard que leur soucis à eux
, était justement le même...: tomber sur un vieux con friqué et bêcheur....mais je les ai bien couillonnés: vieux seulement sur l'état civil, mais un état civil, c'est rédigé par des  fonctionnaires qui ignorent l'âge de mes artères,....con...bof, pas plus que la moyenne..... friqué pas vraiment .. ..bien que généreux...c'est différent.. non??et pas bêcheur car dire qu'on est le meilleur quand c'est évident, ce n'est que de l'honnêteté intellectuelle, pas vrai?  rictus 

                                      

                                                             ********************************************************

 

 Bref:                                                                                                             

Départ dimanche midi pour la gare à 30mn, train à 13h ..3h de voyage... Montparnasse, navette pour l'aéroport d'Orly où l'avion est prévu à 21h......
je tue le temps après enregistrement pour un voyage à 99 euros aller retour ....entre Paris Orly et Cracovie..ce que c'est que de prendre les billets longtemps à l'avance !

Les "autres" arrivent de Lyon en avion..jonction à 19h30...surprise...des gamins, quasiment...la trentaine...


Eddie l'organisateur, bien propre sur lui, lunettes, comptable cadre moyen, BCBG quoi,.... à priori parce qu'à posteriori... après une certaine heure , lorsque stimulé par certains "toniques " dits "digestifs"..... le sens de la fête le reprend...ça déménage gaiement.....comme on le constatera bientôt!!!!


Alexandre , jeune  apprenti boucher , novice en matière de palm, qui fera de brillantes premières armes sur les poissons.... car en ce qui concerne les minettes locales, il lui faudrait plutôt se défendre......c'est beau d'être jeune et de plaire.super

.
Jimmy, charpentier à Bourg d’Oisans, le veinard qui peut pêcher la Clarée,  avec un petit quelque chose dans le regard de  jacques Dutronc,  fin monteur de micromerdes sur hameçons de 24 avec lesquelles...il prend pas mal de poisson,
mais allergique au montage des bas de ligne qu'il achète tout faits....allez y comprendre quelque chose...!


Fabien, petit barbu costaud doux et souriant.. menuisier de son état....calme et discret à priori.. .
..mais méfions nous de l'eau qui dort..!

 


et... "le cousin" d'Eddie, Virgile, ça ne s'invente pas. .
.le plombier extraverti ni calme ni discret mais super sympa, et gentil... affraid. sauf à l'égard de la vodka dont il est l'ennemi juré et qu'il s'acharnera à faire disparaître dans un gosier très en pente et blindé, ce qui lui donne une énergie de conférencier intarissable impossible à faire taire. nonon..quelle que soit l'heure avancée de la nuit.. tetemur..un "cas"....le genre de mec que vous croyez toujours qu'ils sont trois, vu le chiffre des décibels  et le volume occupé...  !!

Ptain, sympa en diable la maternelle ................;mais il va falloir que je bombe le torse, rentre le ventre et sorte les épaules
pour n'avoir pas trop l'air d'un vieuxgrand père qui promène ses petits enfants !!

                                                

                                                                                                     *************************************                                                          

                                                                                                                                                                                                               

Départ à 21h, 2h de vol, atterrissage à CRACOVIE à 23 HEURES sous une fine pluie de mauvaise augure malgré le sourire de notre "contact" Gérard,
propriétaire du droit commercial du parcours sur le San qui n'est que sa "danseuse" car il est par ailleurs le directeur d'une agence de voyages à CRACOVIE dont l'activité touristique dépasse le cadre de la palm dont il est un fanatique..entre autres!!


                                           
        

             


Car le parcours de ce quinqua supersympa  et dynamique en dit long.....:

Sorti de centrale Paris (pas la maison d'arrêt, nonon
  l'école centrale cool) "ingénieur béton"...directeur commercial pendant 8 ans de la station de ski de

 val Thorens développée par un de ses collègues centralien, investi dans le tourisme en Pologne depuis 25 ans, breveté pilote professionnel sur bimoteur, actif

dans l'humanitaire dans les pays de l'est et en Afrique comme administratif (car si les médicaux et paramédicaux ne manquent pas, les administratifs pour

assumer "l’intendance" sont plus difficiles à trouver) il a des souvenirs de balles russes sifflant pas loin de ses oreilles lors de largage de matériel de secours en

 hélicoptère et de quelques autres sueurs froides ...!!

Installé en Pologne depuis 10 ans où il gère une agence de tourisme, il a eu l'idée géniale de créer un parcours NO Kill de plusieurs kilomètres sur la rivière San

dont il a su obtenir les droits commerciaux depuis 5 ans et dont la réputation justifiée n'est déjà plus à faire, et qui a reçu, sur sa très gracieuse invitation, bien

des équipes participant aux championnats du monde et dernièrement en début de saison l'équipe de France Junior....
C'est dire que tout ce monde la lui est familier et qu'une équipe Nordique à laquelle il avait offert un séjour gracieux lui a fourni en guise  de remerciements….

5 tonnes d'alevins de saumon......qui passent leur adolescence turbulente dans son No kill en attendant l'heure de descendre jusqu'à la Vistule puis la mer

Caspienne avant, espère-il, de remonter quelques années après grâce aux échelles à poissons équipant la Vistule et qui permettent ce périple!

 

Pourquoi pas, il y a bien déjà quelques Taimens dans ce  No Kill dont  qualité de l'empoissonnement réalisé à l’aide d’alevins de 6 mois élevés en écloserie après

fécondation par des géniteurs de souche en dit long sur l’efficacité de cette gestion!!

 

Il a des projets plein la tête, rêve d’agrandir le No Kill actuel, d’en créer d’autres …ailleurs, afin de terminer  sa carrière en ne se consacrant plus qu’au tourisme

 pêche … !Un vrai fondu de pêche…qui passe ses vacances à la pêche au gros sur les cotes du

Sénégal,  espadons voiliers et autres marlins e …320kg si je ne me trompe son record….en no Kill, toujours…sans même prendre le temps d’une photo avant de

 couper le fil car comme il le dit  en montrant son crâne:" la plus belle photo, elle est là"!!

 

Nul doute qu’avec son énergie, ses compétences de commercial efficace malgré un cœur « gros comme ça » qui lui fait parfois oublier le profit,  et  ses relations

multiples, de l’ancien président Lech Walesa (ancien dirigeant du syndicat "solidarnosc" à l'origine des grèves au chantier naval de Gdansk en 1980 puis, avec le soutien du pape Jean Paul II, ancien évêque de Cracovie,  devenu  président  en 1990   …en signant ainsi la fin du communisme en Pologne), 

aux décideurs et  ingénieurs qui gèrent parfaitement avec compétence les rivières , il arrive à ses fins……..

Non, ce n’est pas un curriculum, simplement ce que j’ai retenu de son bavardage  ininterrompu entre Lesko et Cracovie lors du voyage de retour à l’aéroport

dans sa « bombe » conduite de main de maître à une vitesse ahurissante sur ces routes étroites défoncées  et très encombrées par une circulation anarchique……

sans ceinture dont il a la  trouille depuis qu'il a failli cramer prisonnier de  sa voiture accidentée lors d'un rallye, le clope au bec, fenêtre grande ouverte à 6h du matin

par un temps de merde…..le froid bloquant la sécrétion de l’hormone antidiurétique hypophysaire et ma pétoche aidant…il m’a fallu misérablement solliciter telle une

femmelette aux impatiences vésicales,  deux arrêts « pipi » indispensables avant d’arriver à l’aéroport où il m’a paternellement amené jusqu’à la salle

 d’embarquement.. mais "San...est qu'un eau pleuvoir au revoir"
...car nous nous reverrons...!

 

                                                                                            ************************************************

 

 

Tous regroupés, Gérard nous met en mains le minicar Opel de 9 places  qui nous attend au parking avec sur les sièges, délicate attention et astuce commerciale,  6 the shirt  frappés de l'écusson  de son site internet "pêche en Pologne"…malheureusement en taille unique ce qui peut être « un peu court » dans certains cas…mais passons sur ce détail…

 

                                                                                                               

Direction l’hôtel de Cracovie où nous passerons la nuit avant de rejoindre le lieu de notre de séjour le lendemain, à Lesko…240km, 4h de route.. !

 

Affamés, mes jeunes compagnons décident d’aller chercher pitance à la ville proche, no problem malgré l’heure tardive d’après Gérard qui les emmène……ils reviendront assez tard dans la nuit, l’estomac un peu barbouillé par les saucisses rôties et le cœur un peu chaviré par certaines accortes demoiselles qui ornaient parait-il, la salle à manger ………

 

Départ 8h le lendemain lundi  matin, trajet de 4heures, éprouvant dans des conditions de circulation difficiles pour arriver vers midi à l’hôtel Gawra en lisière de forêt

 

                                                                                     

 

 

 

                     

  

 

 

Accueil ,  effusions entre Eddie et  la jeune gérante ……qui semble en avoir gardé  un excellent souvenir du précédent séjour de notre « organisateur »

                                                                                     

 

…distribution des 3 chambres doubles  et  casse croûte avant l’arrivée du guide qui accompagne obligatoirement les pêcheurs, beaucoup  par « sécurité »

dit Gérard en raison d’éventuelles montées d’eau, et bien sûr pour « guidage », conseils…..etc !

Plusieurs gardes sont de plus en activité, jour et nuit si j’ai bien compris.. !

 

Enfin, sous un ciel maussade nous partons pour le spot n°6, en aval, dans notre mini car derrière la voiture du guide pour rejoindre à 15h le San où oeuvrent déjà 2 pêcheurs mais nous avons à notre disposition une rivière d’environ 60 à 80m de large, sur une distance bien supérieure à ce que nous pourrions parcourir, d’une profondeur moyenne de 60 à 80cm avec un courant très moyen et surtout, sur une eau qui reste mâchée par les  pluies de la semaine,  des gobages absolument partout et il est évident que comme nous l’a dit Gérard :

 

     « pas besoin de bouger : on s’installe et on pêche……les poissons sont partout, bouger les calerait alors qu’ils gobent entre vos jambes si  vous restez immobiles »

 

 

       

 

C’est effectivement ce qui se passe……mais pour ce premier contact…..les prises seront souvent petites, des ombrets essentiellement, sur des mouches très peu fournies, cdc 18 et 20 comme préconisé……..quelques beaux ombres cependant…… !

 

Le guide nous a avertis….gobages de 10 ou 11h à 17h où alors la rivière s'endort et effectivement…à 17h les gobages se  raréfient, les prises également puis tout s’arrête… et il est bientôt évident que l’ on peut plier les gaules…dont acte….pleins d’espoir pour le lendemain où la rivière sera « au top »…s’il ne pleut pas d’ici là….et même les plus païens d’entre nous ont du prier cette nuit là !!

 

Retour à l’hôtel où l’on se retrouve tous dans la grande salle du bas, style « restau-réfectoire » chaud et convivial avec un bar et des tables en bois verni  de 6 places et des bancs…

 

                                                                                                  On inaugure à la vodka, à goûter absolument….

 

                                                                    

 

puis alors que j'admire Jimmy qui monte sur mon étau des  microtrucs sur hameçons de 24, les 4 autres  sortent le jeu de cartes en attendant l’heure assez tardive du repas vers 21h….copieux…et « bien correct »…

 

 La soirée sera joyeuse, un peu bruyante au goût de certains mais il faut bien fêter l’arrivée…même si le lendemain d'aucuns auront « mal aux cheveux » pour s’être couchés tard et avoir oublié que la vodka, excellent apéritif,  est sans doute également un  bon digestif, mais en aucun cas comparable à l’infusion de verveine menthe chaudement recommandable pour qui veut un sommeil sans histoire et…des lendemains qui chantent

 

                                                 

               

  Quant au » cousin » au bouc et au  bucolique  prénom de poète latin il fera fera, lui aussi,  l’expérience d’un lendemain qui déchante au point de rester a lit toute la matinée..., pas vrai, Virgile ??

                                                                                    

                                                                                                              ***************************

 

Mardi matin, le guide arrivera à 8h à la fin de notre déjeuner copieux …..fromage, charcuteries, crêpes….., le temps n’est pas mauvais mais pas terrible

…en tous cas il n’a pas plu…..et il décide de nous emmener au spot N°0, le début du No Kill au sortir des vannes de l’usine électrique..

 

Départ à 5, pleins d’espoir…..le San qui  longe la route  parait clair et plein de promesses….arrivée au spot … :Le « chef » Eddie fonce en compagnie du guide

voir la rivière

 

                              

 

 

 

 Verdict : Le ciel menace, mais la rivière sans être parfaite s’est un peu éclaircie, le parcours est plaisant d’autant que les gobages sont la….tout le long de

la rive gauche essentiellement 

 

                      

 

 

 

 …..c’est ce qu’ils nous rapportent à moi-même, à  Jimmy dubitatif, Fabien qui immortalise le moment et Alexandre qui va faire ses quasi « premières armes » …avec d’ailleurs bien des satisfactions…

                                                      

                                        

 

 

Tous à la baille, il est 9h, pleins d’espoir….on s ‘échelonne sans se gêner..!

                             

                                

 Le guide nous montrera l’exemple avec un premier bel ombre et comme il n’a pas d’épuisette……instrument obligatoire….je sors obligeamment la mienne de

 ma poche de gilet où elle est pliée….et la remettrai sans doute mal car elle disparaître……avalée par les eaux du San…..après 20 ans de bons et loyaux services….

elle avait fait largement son temps…mais sans se fatiguer outre mesure il est vrai !!

 

Les gobages s’intensifient avec le temps mais pas tellement les prises car ils sont bigrement sélectifs ces foutus poissons….je prendrai deux très jolies truitelles au ventre jaune et aux nombreux points rouges, constaterai 3 refus consécutifs de beaux poissons manifestement «  venus voir » pour repartir dégoûtés, je me demande bien par quoi car …ce n’est pas moi qui ai monté ces mouches…tandis qu’Alexandre sera ravi « d  ‘avoir les mains qui sentent  le poisson » car pour ses débuts les salmonidés polonais lui font la fête……résultats variables assez modestes des autres conjurés..malgré les gobages incessants...

.... et puis cette foutue pluie qui arrive et le froid qui traverse si bien le gore-tex…..me font remonter à la voiture pour me changer, me réchauffer et me sustenter en dévorant les sandwiches prévus par l’hôtel…alors que le guide mal foutu nous a quittés et devrait nous ramener le cousin…s’il accepte de se lever… !

 

Il est midi……le guide reviendra vers 13h30 avec le cousin, les 4 autres remontent trempés et transis, un peu écoeurés par le sélectivité des poissons vraiment

pas faciles…mais repartiront vaillamment après  le casse croûte sous la pluie battante, le cousin y compris….

 

Personnellement je demanderai au guide de me piloter à la supérette voisine pour quelques emplettes  alimentaires pour un prix ridicule, le zloty  vaut ¼ d’euro et pour 40 zlotys soit 10 euros je sors encombré d’un « panier » qui aurait facilement affiché 25 euros à la caisse de nos grandes surfaces….mais le smig est de quelques centaines d’euros par ici, le chômage frise les 40% et comme le résume si bien Gérard…...:

                       *10% sont très riches……(les anciens membres « influents » des régimes communistes qui ont précédé Walesa,puis le duo actuel  des jumeaux en coalition d’extrême droite)…

                       *pour le reste…..50% vivent….et 40%  « survivent »..potager, poulailler…petits boulot au noir…système D…mais ils ne sont pas triste, plutôt souriants et d’une gentillesse extrême.. et ils marchent, beaucoup le long des routes,: gamins sur la route de l'école,  adultes, hommes ou femmes  chargés de sacs à provisions ou d'outils ...tiens c'est  vrai..je n'ai pas vu un seul vélo.....curieux...mais on a croisé deux charrettes tirées par des chevaux en arrivant à Cracovie....il y en a encore m'a dit Gérard, et très peu de vélos effectivement!!

 

Retour à l’hôtel sous une pluie cette fois catastrophique, et arrivée plus tardive des malheureux pêcheurs écoeurés et transis…alors qu'Eddie a quand même pris sous la pluie battante une truite de ..45cm...pas mal, non...quoique bien banal pour cette fabuleuse rivière...!

 

Nous repartons, avec Jimmy et le cousin , en compagnie du guide, à Sanok dans le magasin de pêche où je ferai l’acquisition pour 40 zlotys, soit 10 euros , d’une épuisette raquette en aluminium avec élastique rétractable, puisque c’est obligatoire  et…. qu’il va arrêter de pleuvoir....c'est sûr!!

 

                                                                                                             

 

 

…Jimmy achète pour le quart du prix en France  des pelles de Pardo et le cousin des mouches en CDC, moches, déplumées, 2 zlotys soit ½ euro pièce..mais terriblement efficaces car ces « sèches » sont conçues pour…….. se noyer et prendre sous la surface…en 18 ou 20, évidemment !!

 

Demain mercredi sera un jour meilleur prédit le guide navré et qui veut y croire… Gérard viendra nous rejoindre comme tous les mercredi… !

 

Fin de journée sympa en compagnie des rescapés de la débâcle car ....la misère resserre les liens entre nous, le groupe de pêcheurs de Dijon et un couple père fils… d'autant que la prestation "en cuisine" des trois cueilleurs de champignons, qui ont décidé de les accommoder eux mêmes..., ne manquait pas de sel et aurait déridé les plus coincés!!

 

                                                                       

 

La nuit sera peuplée des rêves les plus fous d’ombres et de truites monstrueux dans une rivière cristalline de rêve…tandis que la pluie ne cesse de tambouriner à grosses gouttes sur le toit……

 

Mercredi matin, le verdict.. !

Gérard est arrivé la mine sombre et part, sous la pluie qui persiste,  voir la rivière….pour revenir nous annoncer la catastrophe : grosse, marron, impêchable pendant au moins trois jours si la pluie s’arrête maintenant…..en résumé, c’est foutu pour la pêche…et il nous confirme instantanément son engagement oral lors de la conclusion de l’affaire :

«  on reporte à mes frais les 4 jours foutus….que vous viendrez passer à un moment plus favorable….mais je vous assure à ma charge  pour la fin de cette

semaine un hôtel à Cracovie où je vous conseille de terminer votre séjour car la ville est superbe, animée de musées, théâtres , opéra dont sont friands les Polonais très intéressés par les arts et la culture…..alors qu’il n’y a rien à faire ici.. !"

 

Conciliabule

                          "la pluie au bassin fait des bulles,

                          les hirondelles sur le toit

                         tiennent  conciliabules..."

 

  écrivait joliment Théophile Gauthier qui pourtant ne pêchait pas à la mouche…

 

……..Et les Dijonnais décident de partir sur le champ…ils sont en voiture…..

.......Personnellement…..je décide, quoiqu’il m’en coûte, de rentrer également dès demain si j’arrive à changer mes billets, car je me vois mal essayer de tuer le temps pendant les trois jours qui me séparent du départ prévu le dimanche…

.......Les autres préfèrent rester ici jusqu’à samedi, dernier jour  qu’ils iront passer à Cracovie pour se rapprocher de l’aéroport où ils ont RV le dimanche à midi.. et où on peut trouver au besoin quelques « boites   sympas » affirme Gérard…. histoire de se consoler du fiasco  en matière de palm !!!

 Les chose une fois décidées, ils partent dans la forêt toute proche chercher de champignons…et je décide avec Jimmy d’aller faire un tour au marché de Sanok, à 15km…misérable marché sous des bâches protégeant bien mal de la pluie qui continue à tomber……et slalom entre les flaques pour visiter les étals en voie de rangement…..j’achèterai pour le principe un « produit local…… » ..une paire de mules fourrées tout à fait correctes pour la somme de 14 zlotys….(soit 3,50 euros)

 

                                                                               

 

……et j’en laisse 15….ce qui me  vaut à peu de frais, 1,60fr,  la reconnaissance éternelle du grand père qui me les a vendues…., et je fais l’emplette de quelques  fruits pour agrémenter la fin des repas illustrées à l’hôtel par des desserts gélatineux de type Anglais incompatibles avec notre palais de Français nantis!!

 

 L’après midi sera consacrée à … coincer la bulle…entre la lecture, la télé, l’étau et le montage après que Gérard se soit attelé à son  ordinateur pour me trouver un billet d’avion de retour:

                                                                                              

 

 Aller retour initial pris très à l’avance par le comptable « Eddie »…99 euros……retour seul pris au dernier moment  par moi-même…avec la même compagnie……297 euros…..soit au total 396 euros…= le prix payé pour chacun des billets aller retour du couple père- fils susnommé....  sur une compagnie  plus « classique »

 

Je découvre alors ce  couple incroyable formé par les deux pêcheurs qui nous avaient précédé sur le spot 7 le premier jour, le père et son fils de 30 ans,

et qui me « scotche » complètement !!

 

Le père stéphanois à l'accent "bien de là bas"est un membre  du club de pêche sportive  Forez  Velay, club très actif qui a reçu des mains de madame De

 Chamberret le legs de son époux très séduit par la philosophie et l’efficacité de ce club qui organise entre autres tous les deux ans à Saint Etienne le seul salon

de pêche à la mouche exclusive, auquel participait Gérard (il vient en France pour activité « commerciale » plusieurs fois par an…plus une fois en « touriste » pour

 permettre à son épouse de vérifier le fonctionnement de sa carte bleue dans les magasins Parisiens.. !!) …. qui avait offert à la tombola de clôture un séjour sur

son domaine…séjour gagné en troisième tirage en raison de l’absence des deux premiers lauréats…par…le papa qui a eu des scrupules à accepter en tant

qu’organisateur mais que ses collègues ont fini par raisonner…et qui a emmené son fils…. !

 

                                                                                             

 

Sympathique , le père, très, et j’ai passé  une excellente soirée en sa compagnie à parler…de son phénomène de fils : coiffeur de son état dans la région de Mende,

 également garde pêche et éleveur de 7 coqs de pêche,  mais surtout manifestement pêcheur d’exception qui s’est autorisé ce même jour où nous étions rabougris et transis , à prendre entre autres,

sur une grosse nymphe de « March Brown »  à 10 cm sous la surface une truite de 60 cm (photo) et une de....70cm… …je sais , March Brown, c’est brune de mars..et  en septembre !!??…

mais bon, les poissons Polonais ne sont pas censés parler Anglais et tout le monde sait bien que la mouche de mai s’appelle ainsi car elle apparaît surtout en juin,

alors …quelle importance???

 

                                                                                                                            

                 

                    

 

 

 

 

                                               

 

En tous cas ce « gamin » de 30 ans, d’une gentillesse extrême qui m'a emballé mes cannes pour les protéger pendant le voyage, …m’a fabriqué sur mon étau  en  un clin d’oeil la « mouche miracle » avec laquelle il avait fait un malheur

 alors que nous étions « à la peine »,( une CDC déplumée..tiens tiens..il avait donc tout compris !?)……titulaire du record de Montselgues avec plus de 100 poissons

 dans la journée, déçu  par l’Autriche où les poissons sont vraiment trop faciles et où il ne retournera plus, il a également tâté des poissons de la  la Slovénie ……..mais il est plus séduit

par la sélectivité prudente de ceux du San… !!

 

J’ai œuvré pour persuader son père, peu décidé,  d’accepter de l’accompagner lors de son retour comme il l’en adjurait…car j’ai rarement vu une telle complicité entre

un père et son fils..évidemment,  ça fait quelques frais supplémentaires mais quand on aime…on ne compte pas ………et je crois bien que ces deux là….ils s’aiment…. !

 

 J’espère avoir convaincu le papa de la chance qu’il avait d’être réclamé à ce point par son fiston dont je suis heureux d’avoir l’adresse email car comme promis je le

 contacterai lors de mon prochain déplacement dans son coin…d’autant  il agace certains guides professionnels dont il semble n'avoir rien à apprendre..et c'est un euphémisme!!

 

 

Nous avons ensemble admiré la collection de photos de l’ordinateur  de Gérard…toutes les  vedettes mondiales de la palm, bien sûr, isolées ou en équipe, mais surtout les clichés magnifiques de sa rivière et de ses poissons…pas racontable......allez sur le site dont vous avez l’adresse ci-dessus…plaisir garanti !

 

                                                                                     **********************************************

 

Que rajouter…sinon que j’ai quitté tout ce très beau monde à 6h le jeudi matin pour rejoindre l’aéroport ou m’a conduit Gérard qui rentrait à Cracovie pour décider, après avoir contacté l’ingénieur charge de la régulation du barrage, s’il annulait le séjour du groupe de 20 prévu pour la semaine suivante… !

 

En effet, si j’ai bien compris…il y a deux barrage, ..le père en amont et le fils au dessous..actuellement le « fils » est troublé sur toute  sa profondeur  par le limon apporté par un tributaire et l’eau qu’il débite dans la rivière par ses vannes profondes est limoneuse, alors que le « père » n’est sale qu’en surface…

Si l’ingénieur responsable décide de purger  le fils en ouvrant grand pendant trois jours, pour ensuite le remplir avec l’eau propre du père  du haut …la rivière sale pendant les trois jours de vidange  s’éclaircira et sera pêchable la semaine prochaine, le groupe pourra maintenir son voyage…dans le cas contraire, si l’ingénieur prudent décide de garder l’eau pour préserver la production d’électricité….Gérard devra décommander ses 20 palmistes…avec le manque à gagner que cela implique mais comme il le dit très bien, ce qui lui importe le plus est la satisfaction des clients et ce genre d’imprévus n’arrive finalement qu’une semaine par saison en moyenne…alors  il assume.. !!

                                    

                                                                                       *************************************************

 

Je réfléchis, pendant le retour, aux raisons pour lesquelles les poissons de Slovénie  montent sur de grosse mouches, alors que ceux du San ne prennent,

actuellement en tous cas, que de très petites mouches …..Il est bien admis que les mouches de septembre sont plus petites que celles du début de saison,

mais est-ce que de plus les poissons slovènes bassinés « adultes » comme nous l’avons constaté lors de notre séjour en juin ne seraient pas plus

« gourmands » et moins "regardants" que les poissons du San implantés à l’état d’alevin, et donc au fond plus "sauvages" et sélectifs… ? Ce qui me fait

souvenir d’une réflexion de Gérard qui décidément connaît tout et tout le monde particulièrement dans le domaine de la palm, lorsqu’il me rapportait qu’une

certaine équipe aurait utilisé, avec dans un premier temps succès et secondairement sanction, lors d’une certaine grande compétition.. …des granulés de pisciculture en guise  d'appâts !!

                                                                                    *****************************************************

 

             Alors que l'avion m'éloigne ...je me demande si je ne regrette pas de n'être pas resté pour admirer la superbe ville de Cracovie  en compagnie  "des autres":

         

       le père et son fils jamais bien loin l'un de l'autre, le sympathique Gérard qui a servi de guide attentionné à ses "clients amis",

lesquels se sont révélés  finalement aussi habiles à manier le demi de bière que le verre de  vodka

et la canne de billard  aussi bien que la canne à mouche...

 

            

 

                                                                                             MAIS "SAN EST"... QUE PARTIE REMISE!!

                                                                                        **************************************************

 

Je viens de me relire et je suis consterné à l’idée de la déception de ceux qui vont commencer à lire  ce texte sur…le San.. ….car je réalise le volume de ma digression…..et mon aptitude au remplissage….. que voulez  vous, j’avais peu de choses à dire sur les malheureuses 5 heures de pêche ….mais j’ai cependant appris plein de choses sur le pays et rencontré des gens bien intéressants alors si vous, ça vous gonfle….rien ne vous obligeait  à poursuivre…je peux même aller jusqu’à vous présenter mes excuses pour  le dérangement mais quand même, avouez que la photo du the shirt trop court offert par Gérard vaut peut être le déplacement….!!

 

Pas de photos de poissons??Ben non...et puis c'est d'un banal..!!

 

Par contre je vous  ai ramené une photo moins banale et très "couleur locale" de deux "jumelles" aussi vraies que les frères jumeaux KACZYNSKI...qui président et premierministrent  aujourd'hui aux  destinées de la Pologne..: alors, heureux??

 

                                                                          

 

 

                                                                                         ************************************************

 

 

 

                                           PS : Ho, Michou, oui toi, le champion..... tes hameçons de 6 pour monter des perlides monstrueuses locataires du San parait-il….

sont restés dans la boite

 

                                                                                             

 

                                                                     18 ou 20 j’ai dit….en ce pluvieux mois de septembre, et encore… mais…merci quand même!!

                                

                                                                                                                     ******************

 

PS: Nouveau séjour "compensatoire" partiellement offert par Gérard du 14 au 21 juin 2008!!

Cette fois, c'est le beau temps mais également l'étiage....eaux très basses et chaudes,... du poisson, mais couvert de vers noiràtres peu ragoutants;sans conséquence parait-il et amenés à disparaître dès que les eaux se normalisent....mais ......c'eut été mieux sans......!!

 

                                                                                                                      *****************

Ces deux expériences malheureuses ne doivent pas décourager les candidats à un séjour sur la San car il s'est agit, manifestement, d'un "manque de bol" tant les retours d'autres expériences ont toujours été positifs...au point que Eddie tombé amoureux de ce coin a fini par devenir lui même guide de pêche et organisateur de séjours en association avec Sylvain qui l'avait précéde dans ce rôle depuis plusieurs années ..faites leur confiance ...voyez ci dessous!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                              

                                                                                                             

 

 

.