Tenkara

Tombé par le hasard du net sur ce titre alléchant:

"Depuis septembre 2010, et en avant première en France, découvrez la pêche à la mouche traditionnelle japonaise "le Tenkara" ,

mon sang de jeune mâle qui pêche à la mouche depuis plus de 60 ans n'a fait qu'un tour

et je me suis précipité sur le net pour en apprendre plus sur cette nouvelle technique venue paraît-il du pays du soleil levant et des sushi!!!

*********

J'appris donc

 
qu'était venue du Japon...
que.......
que.......
 
 
                     et que.....
       enfin que......
alors que.....
 

Donc pour résumer..., depuis les années 700 à 800 au japon se pratiquait dans les petits cours d'eau une forme de pêche à la mouche sans moulinet avec une canne de 3,30 à 4m, une tresse de la longueur de la canne permettant de poser la mouche à 6 ou 7m sans fouetter, le terme de "tankara" n'étant apparu que 10 siècles plus tard, très près de nous en 1878!

Or....

1/plus de 2000 ans avant cette pratique Japonaise du VIIIème siècle

à Thèbes (et ce n'est pas au Japon) la technique de la pêche à la mouche posée (le moulinet n'existait pas!) semble
bien avoir été déjà connue

     
 
 
ce qui ressemble étrangement à cette époque lointaine aux techniques de nos anciens qui en sont manifestement la continuité, soit la

2/ce qui se vérifie :

j'ai recueilli très facilement de nombreux témoignages de pêcheurs "bien de chez nous", , qui connaissaient , et avaient parfois, tout comme moi, pratiqué bien avant "septembre 2010", une pêche très similaire à ce "Tenkara" soi disant importé du Japon.en 2010...et très courante chez nos "anciens"  de la campagne qui l'appelaient
"la volante" !

Elle consistait, à l'aide d'une canne rustique en noisetier ou autre de 3 à 4m équipée d'un cordonnet d'une longueur à peu près identique et d'un hameçon garni d'un insecte, à le promener en surface et capturer ainsi de nombreux poissons...


J'ai moi même dans les années 1950 appris des paysans de ma Franche comté natale (en patois Franc comtois et non en Japonais!!)et pratiqué cette technique avec un certain bonheur à l'époque ., et je ne suis pas le seul comme en font foi les différents témoignages rapportés ci dessous par plusieurs d'entre nous
(10 dont le dernier sur un site de vente en ligne bien connu qui propose des "mouches tenkara"!!)

****************

1/Ce genre de pêche a fait l'objet d'une émission de Fr3 ( iktus , ou passion pêche , ) je ne me souviens plus il y a déjà 15 / 20 ans , réalisée en Corse (ce n'est pas non plus au Japon!!)

2/Le tenkara ... je vois pas bien la différence avec les pratiques du XVIIIème siècle : une gaule, une ligne en crin et de grosses mouches ... j'ai regardé un peu sur le net, le moins qu'on puisse dire c'est que c'est un peu flou d'un point de vue historique .... à part nous dire que c'est séculaire, je n'ai pas vu de référence bibliographique sérieuse ... mais j'ai peut-être mal recherché ! quant aux cannes, il s'agit ni plus ni moins de blanks de cannes au coup ... .... en corrèze, quelques "anciens" pêchent ainsi, avec des cannes au coup de 3/4 mètres et ils racontent que c'est une pêche qui ne date pas d'hier ... et il parlent pas un mot de japonais ! ..

3/De fait, cette pêche ressemble à ce qui se fait en Normandie (les anciens surtout le font) avec une ligne très forte et un bas de ligne fin pour lancer des sauterelles sur les gobages. ça reste une pêche agréable à pratiquer.

4/C'est une forme de pêche à la volante, non ?.

5/Ou à la surprise(Cette technique doit son nom à la présentation, par surprise, d'un insecte à la surface (et de quelques esches végétales) de l'eau. Pratiquée depuis des lustres par les ruraux....) comme en parlaient Tony Burnand et Barbllion en 1944 dans "la mouche et le lancer léger"


C'est une forme de pêche que pratiquent encore quelques anciens , sous la forme de "grande barre " en Auvergne, son berceau .

6/En Irlande on utilise le vent pour poser sans fouetter sa mouche, naturelle ou artificielle, à la surface, c'est le dapping!

6/Quand j'avais 14 ans, je pêchais un petit ruisseau qui s'appelle "Lourche" il n'y avait pas beaucoup de truites, mais assez pour que quelques une succombent à nos sauterelles. Un jour, alors que nous pêchions moi mon copain, nous avons été surpris de voir un peu plus loin de nous, un vieux monsieur qui pêchait à la sauterelle d'une drôle de façon. Comme nous étions curieux de tout, nous, nous sommes approché de lui, et nous lui avons demandés, mais comment vous pêchez monsieur, tout gentiment il nous expliqua qu'il pêchait comme ça depuis de nombreuses années, il commença par nos montrer son matériel,
                une vieille canne en fibres de verre de 4 m jaune, un bout de ficelle qui faisait environ plus de la moitié de ça canne, et une bout de fil raccordé à celle-ci.

Sincèrement nous pêchions que depuis 1 ans, et jamais nous avions vu les pêcheurs du coin pêcher comme ça, à la grande canne, . En fait ce pêcheur utilisait de la petite ficelle graissée avec du cirage noir, oui!! oui!! avec du cirage, ensuite pour le bas de ligne un bout de fil qui devait être du 20/100 à 18/100 un hameçon de 12 à 14 à palette.

7/Il apparait que c'est une pêche que l'on va retrouver historiquement un peu partout dans le monde (Rome antique, Angleterre, Italie, Japon, ...) sur le principe de pêcher avec une longue canne sans moulinet, une ligne (pour faire la masse) et une mouche., donc le précurseur et non un "dérivé"de la pêche à la mouche moderne


8/Ah je revois ma jeunesse avec un simple barreau de noisetier 3 m environ, double longueur de fil et la sauterelle faisait le reste. Et quand cela ne marchait pas, on disait un joli mot chantant

" Takacaga " .......................Il y a peut être un lien avec le " Tenkara "

9/Ouais, pêcher "sous la canne"de 10' dans un ruisseau boisé de 3m ressemble plus à la pêche "au coup" de surface qu'à la pêche "au fouet"...puisqu'on ne fouette pas et que dans ce cas, il suffit d' une canne de 3-4m + 3-4m de fil et d' une "mouche", insecte naturel pour les paysans de la Haute Saône que j'ai vu faire gamin et qui appelaient ça la pêche "à la volante", rebaptisée "tenkara" récemment pour la simple raison de l'amélioration du matériel..alors que tout moucheur le pratique en sèche au besoin depuis toujours

10/
La pêche au Tenkara se pratique avec une canne sans moulinet et juste une simple ligne (quand j'étais jeune, on disait "pêcher à la volante", mais les temps ont changé !!),

J'aurais pu écrire il y a 50 ans exactement les mots de Jean Rodier ci dessous dans "En remontant les ruisseaux" qui pratiquait lui même dans sa jeunesse , dans les années 60, 70, cette " pêche à la volante:)

aux insectes naturels puis avec de la laine de mouton quand les insectes venaient à manquer... en somme de la pêche de surface avec une longue canne et sans moulinet avec un insecte artificiel, bref une pêche à la mouche du pauvre, mais combien productive , en faisant alors alors du Tankara sans le savoir,.........et aujourd'hui, beaucoup d'entre nous pratiquent spontanément la pêche à la mouche en ruisseaux avec une longue canne à mouche de 10' à 12', et un bas de ligne court pour pêcher sans fouetter. quasiment "sous la canne" et contrôler la dérive... (autant de "tenkaristes" qui s'ignorent..,) par opposition aux partisans de la pêche avec une canne très courte ,6' à 7' pour fouetter court, affaire de choix!

Mars Vallett également dans "eaux vives pêche vivante" paru en 1960 écrivait

 

Plus récemment, dans le Cantal, près de Trizac, j'interpelle un pêcheur qui marche au bord de la route près du Marilhou avec en main une canne de 1m50...que je prends pour une canne de marche!

Vous pêcher comment??...
"à la bohémienne!"
C'est à dire??
"ben je pêche avec cette canne au coup, téléscopique jusqu'à 6m, avec une bannière de 2 m prolongée par 2m de nylon avec au bout une artificiele que je pose à la surface car ici impossible de fouetter...c'est un festival mais beaucoup de petites, seulement 3 qui faisaient la maille!!"

Encore un qui , comme le faisait sans doute son grand pêre et les ancètres de celui-ci, fait du TENKARA sans le savoir


Quoiqu'on en dise, le "Tankara" n'est donc jamais que la "pêche à la volante" , à la "sautiquette" , à la "surprise" ou "à la bohémienne" des paysans de Haute Saône et d'ailleurs, à la "grande barre en auvergne", pêche "au floc" en Alsace..

descendantes de la pêche qui se pratiquait déjà à Thèbes en 1400 avant JC....(dont l'insecte naturel est remplacé aujourd'hui par une mouche artificielle ) et qui était donc le "précurseur" de la pêche à la mouche classique.
technique ancestrale "sous la canne" qui nous est revenue, "allégée" de par les progrès techniques au niveau du matériel, il y a quelques années, comme une "nouveauté" du pays du soleil levant baptisée "Tankara" que beaucoup , comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir", pratiquent depuis des années (60 pour moi) pour pêcher "sous la canne" les ruisseaux et les petites rivières trop arborés pour permettre de fouetter même avec une canne courte

et dont les promoteurs, sans aucun doute des "commerçants avisés" , en prévision de la levée de boucliers qui n'a pas manqué de survenir, ...ont essayé de justifier la spécificité en argumentant "matériel"" (commercialisable) tel le type de cannes, le noisetier ayant été remplacé par une fine et longue canne en carbone plus légère d' autant qu'elle ne porte plus de moulinet...mais évidemment pas sur la technique vieille comme le monde

*******************

 

 

***********

Pour conclure: La pêche de surface au posé avec une longue canne et un insecte comme appât est pratiquée partout depuis des temps immémoriaux sous des vocables divers, d'abord  évidemment avec les matériels d'époque
(qui sait si les archéologues ne vont pas nous sortir un jour un Cromagnon pêchant avec une branche, une ligne de poils de mammouth tressés et un hameçon en silex taillé garni d'un insecte d'époque, archéogrillon ou sautereloptérix....!)

qui se sont affinés depuis avec également prolifération de "mouches artificielles", ..et il serait bien hasardeux de vouloir accorder un "brevetd'invention" à qui que ce soit sous le prétexte d' améliorations "matérielles", simples fruits du progrès, apportées récemment à
une technique universelle vieille comme le
monde qui, pour n'être pas plus "japonaise" que moi,
(rendons à Cesar ce qui est à Cesar!)
peut cependant apporter à ses adeptes de légitimes satisfactions

L'origine japonaise est une
théorie
qui ne tient pas debout,
ce qui se dit en Japonais :
Tenkara
kakapoté!!
    


********

"Judo, Sumo, Karaté, Aïkido..Kendo tous les "Jutsu"......nous viennent du Japon, c'est indiscutable, mais rajeunir et "japoniser" en "Tenkara" une techniqqua de pêche vieille comme le monde ,quasi universelle, car pratiquée depuis des siècles partout y compris dans nos campagnes les plus reculées sous des vocables variés....est culturellement une "contre-vérité " majeure......dont ne sont pas responsable le Japonais , pas plus que nous serions responsables, nous Français, si des commerçant japonais décidaient d'importer là bas la technique de la grande Barre , de la volante ou à la surprise en les prétendant "nées fraichement en Françe"..

Reconnaissons, cependant, au peuple du pays du "soleil levant" un indiscutable sens de l'hospitalité  et de la restauration et, en matière de poissons, , la capacité à nous en offrir d'extrème qualité et d'une fraicheur incomparable  

*****************

 

En matière de pêche à la mouche sèche, la technique reine reste bien sûr "le fouet" mais deux techniques l'ont précédée dans la main de nos anciens :

1/Le "tenkara"   ci dessus, nouveau nom de baptème de  la simple modernisation "matérielle" de la pêche de nos anciens " à la volante" (à "la surprise", à "la barre" dans le massif central, "au floc"...) , et consistant à poser à la surface "sous la canne" sans fouetter, avec une longue canne(discrétion oblige) et un court bas de ligne, un insecte naturel remplacé aujourd'hui par une mouche artificielle,.............. comme chacun d'entre nous le fait depuis longtemps quand , par choix ,il pêche à la mouche de petits cours d'eau encombrés sous une longue canne sans fouetter , plutôt que de fouetter avec une canne courte, autre possibilité!!

Pour les artistes masochistes, jetez un oeil sur cette superbe réalisation d'un "fondu" du refendu!!

2/La "pêche à l'arbalète" très proche où la mouche n'est pas posée mais projetée initialement avec une canne à la pointe très "nerveuse"(remplacée aujourd'hui par nos cannes en carbone) propulsant sans fouetter et par simple élasticité du scion tendu comme un arc, des insectes naturels remplacés au besoin aujourd'hui par une mouches artificielle! ....

 

 

                                                                     

 

    

 

 

 

 

aux