Hardi on () écrase l'hardi  l 'ardillon !!

 

********************
Dans l'immense majorité des cas de la pêche à la mouche sèche

Le No Kill   "pêcher-relâcher"en français académique, a fait couler beaucoup d'encre et en fera encore couler bien que tout ait été dit sur ce comportement très louable dans son intention, profitable au pêcheur à court terme mais malheureusement préjudiciable à l'espèce à long terme comme cela a été démontré par des études scientifiques sérieuses......, mais là n'est pas le propos....

Il est en effet surprenant, pour ne pas dire choquant, que les adeptes du "pêcher relâcher" (formule qui doit remplacer chez nous les expression américaine pêche no-kill, britannique catch-and-release " et Québécoise "graciation") ne soient pas des adeptes exclusifs des hameçons sans ardillon...bien moins dommageables que les hameçons "avec" comme cela a été constaté et démontré depuis longtemps

pour les truites

"Les hameçons sans ardillons sont souvent recommandés comme alternative aux hameçons traditionnels afin de diminuer le taux de mortalité suite à la remise à l’eau. En fait, le Manitoba et l’Alberta ont même modifié leur réglementation afin que seuls les hameçons sans ardillons soient utilisés, désirant ainsi diminuer la mortalité des poissons graciés dans ces mêmes provinces.
On a démontré que les hameçons sans ardillons diminuaient le temps de manipulation en rendant la tâche de retirer les hameçons plus facile, ce qui diminuait par la même occasion la mortalité (Taylor et White, 1992) - Cooke et al.,( 2001). Schaeffer et Hoffman (2002) ont aussi prouvé que le temps de décrochage était réduit lors de l’utilisation d’hameçons sans ardillons,
mais cette même étude a aussi indiqué
que les pêcheurs capturaient 22% plus de poissons en utilisant des hameçons avec ardillons qu’en utilisant des hameçons sans ardillons. Donc, bien que les hameçons sans ardillons soient généralement moins dommageables pour le poisson, certains pêcheurs peuvent hésiter à les utiliser parce qu’ils craignent de diminuer ainsi leur succès de pêche".

 

comme pour les saumons

"Seul l’hameçon simple doit être utilisé et son ardillon doit être écrasé pour faciliter le retrait rapide de la mouche de la gueule du saumon.
Le saumonier doit s’empresser de saisir la mouche le plus vite possible, avec la main ou une paire de pinces, et la retirer rapidement sans la tordre dans tous les sens au risque de causer des blessures. Si cette opération est difficile, voire impossible à réaliser dans un court délai, il faut couper l’avançon et libérer le saumon"

La cause semble donc bien entendue...alors????

Si certains craignent, sans ardillon, de perdre par décrochage plus de poissons (22%), libre à eux de "mettre toutes les chances de leur côté"....c'est ce que font les baleiniers d'aujourd'hui en poursuivant les baleines non plus en barque à rame mais avec de vrais navires équipés de canons à harpons à tête explosive remplaçant le harpon à main de leurs prédécesseurs (lequel, reconnaissons le, était muni d'un bel "ardillon", mais ils pêchaient pour se nourir)....et bien que ce soit assez loin du sujet, quoique...,je ne peux m'empêcher d'insérer ici ces quelques vers de Paul Fort, que m'a envoyés, comme par hasard aujourd'hui, P Miramont:  

....... mais si la pêche aujourd'hui pour la majorité d'entre nous n'est plus une quête alimentaire mais un simple loisir "sportif" comme en témoigne le "pêcher relâcher", foin du poisson décroché faute d'ardillon..., ......quelle importance puisque l'essentiel est de l'avoir leurré en l'amenant à gober la mouche que l'on a montée de ses propres mains, et de l'amener à reddition en lui laissant, au cours du combat, quelques chances de s'en sortir....."à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire".....alors....prenons des risques....au moins celui de voir filer le poisson que l'on n'aura pas su maitriser et qui au moindre "mou" dans la ligne nous tirera sa révérence en exploitant notre erreur....sans être retenu par ce "crochet sans âme" qui rattrape passivement notre insuffisance technique....

l'hameçon est fiché dans une lèvre , très accessible sur le poisson dans l'eau

!

Mais le plus grave est à venir.....car si l'ardillon peut empêcher le poisson mal maîtrisé de prendre la poudre d'escampette, il gêne le pêcheur pour le décrocher sans dommage et le libérer dans les meilleures conditions, et j'en ai pris conscience il y a quelques années seulement:
en voyage de pêche en Croatie: j'ai vécu une journée ahurissante au cours de laquelle, sur la haute Kupa , les ombre en folie montaient sur la mouche à peine posée sur l'eau....ferrage, combat ...puis...nécessité de décrochage de cette mouche montée comme toutes les miennes à l'époque sur hameçon avec ardillon...d'ou l' obligation de sortir le poisson dans la main gauche en tenant la canne de la droite puis de me débrouiller au milieu du courant pour coincer ma canne sous le bras et libérer ma main droite, attraper l'hameçon par l'oeillet ou la hampe et l'extraire difficultueusement , parfois à l'aide d'un dégorgeoir, en maintenant fermement le malheureux poisson .....non sans quelques dégats y compris à la mâchoire ou perlait parfois une goutte de sang.........au bout du 6ème ou 7ème poisson, ras le bol de la manoeuvre, j'ai alors entrepris de le libérer sans le sortir de l'eau simplement en secouant l'hameçon entre le pouce et l'index.........pas facile et à coup sur traumatisant ......jusqu'au moment où j'ai récupéré ma mouche avec un morceau de la lèvre du malheureux ombre bien mal en point!! Honteux et saturé, j'ai "plié mes gaules" et suis parti en touriste voir la source de la rivière.......en vérifiant les alentours.....il y a des ours là bas, parait il..!

C'est seulement depuis que j'ai monté mes mouches sans ardillon, avec certaines difficultés au début à me procurer ces hameçons qui ne sont pas encore majorité...., mais ça se trouve..:

  

TIEMCO 100 SP BL - 103 BL - 206BL - 900BL - 2487BL- 2499SP-BL - 3761SP-BL-3769SP-BL
Akita AK 503BL - AK 509 BL - Akita AK 507BL - - .......................etc................etc...........!!

Désormais, lorsque le poisson arrive à mes pieds (quand il ne s'est pas "décroché" prématurément), il me suffit d' attraper la hampe entre le pouce et l'index et d'un seul petit

mouvement sec de l'extraire sans difficulté .......

...je me suis même surpris à l'occasion à "donner du mou" dans l'espoir que le poisson se libère seul, ce qui réussit parfois......!

Dernier point: écraser l'ardillon comme cela est imposé dans beaucoup de parcours "pêcher-relâcher", c'est nécessaire puisque la majorité des mouches sont montées avec ardillon...mais cela fragilise indiscutablement l'hameçon, c'est évident....alors si la majorité des pêcheurs devenait adepte des "sans".....les fabricants auraient tout intérêt a commercialiser de plus en plus de "sans"......c'est donc à nous d'inverser la tendance actuelle encore majoritairement "avec", et l'on pourra supprimer le dégorgeoir qui encombre une poche du gilet!!

et il peut très facilement, sans sortir le poisson, être saisi entre le pouce et l'index

***************

Ci dessous , différents avis recueillis sur le forum où avait été ouverte la discussion sur le sujet:

 

C'est vrai que sans ardillon, je n'ai pas non plus l'impression d'avoir plus de décrochages, mais en toute modestie (pour une fois... ) je pense, qu'avec le grand âge  l'expérience, les "vieilles mains" savent garder le contact avec le poisson sans lui permettre de détendre la ligne alors que les plus jeunes peuvent avoir des problèmes et des décrochages...quand même...et puis c'est tellement simple d'enlever l'hameçon en laissant le poisson dans l'eau, alors qu'avec un ardillon on est obligé de le secouer ou de le sortir , et de toutes façons on le blesse! Je ne garde pas le poisson, mais sans être un intégriste du "pêcher-relâcher" qui a ses avantages et ses inconvénients...! Par contre je pense qu'il serait très important, et légitime dans la palm dite "de loisir"...,de supprimer les ardillons , voire de les interdire....puisqu'ils font beaucoup de mal
*
au poisson que l'on désire relàcher et voir survivre....
*
..et au pêcheur qui ne court pas beaucoup de risque de le voir se décrocher et n'a donc pas besoin de s'appliquer au combat pour pallier cette éventualité......!!

A noter qu'il n'est pas évident,encore aujourd'hui, de trouver des hameçons sans ardillon..qui ne sont pas pour l'instant la majorité..mais ça vient.!!

*********************

bah...comme expliqué plus haut, c'est bien plus simple à ôter et ça cause moins de dommage aux poissons. j'ai toujours mouché sans, et au final je me souviens de peu de poissons perdus. quand bien même, fallait ferrer mieux ou plus promptement...garder le contact et une tension attentive.c'est le jeu!!! je vote pour!!! euh: SANS!

*********************

De plus, par grand vent, la fausse manœuvre et PAF... une boucle d'oreille ou de nez... vous sentirez la différence à l'enlever, tout comme le poisson.
Ardillon = façon barbare de tenir le poisson.
Plus de décroches? Dans l'affirmative: que pour les petites riquettes qui se débattent comme des diablesses... Mais un vrai poisson, je n'en ai jamais décroché Donc pour moi, l'interdiction totale de l'ardillon ne serait pas un luxe.

*********************

Aucune hésitation, SANS!! Dans mes coins où les riquettes sont nombreuses, cela serait dommage d'abimer ces jeunettes! C'est en partie ce qui m'a fait venir à la mouche, un plus grand respect du poisson. De plus, une petite pince dans le gilet ne prends pas beaucoup de place. Quand à la perte du poisson, cela fait partie du jeu, notre but est de l'attraper, lui veut rester chez lui, des fois on gagne, des fois on perd...

et décroché d'un petit coup sec....s'il n'y a pas d'ardillon...!!

Et + 1 pour l'interdiction totale de l'ardillon. Interdiction qui est la règle sur trop peu de parcours français et sur la plupart des rivières à l'étranger...

*********************

Moi itou , par d'ardillon pour les mêmes raisons que vous. Une fois , je me suis bien piqué avec un hameçon équipé d'un ardillon. P'tain qu'ça fait mal . J'ai été obligé d'écraser l'ardillon avec une pince pour le ressortir dans le sens ou il était entré

*********************

Sans ardillon, pour les mêmes raisons...

*********************

Sans ardillon sytématiquement et décrochage dans l'eau dans la mesure du possible.

*********************

, mais c'est vrai que pour ce que je prends , je sais pas si les arbres voient la différence

*********************

Terminé depuis longtemps l'achat d'hameçons avec ardillons. Pas plus de décrochages.

*********************

De toute façon si on fait des stats en posant la même question à tous les forum de pêche, je suis quasiment sur que le sans ardillon l'emporte de quelque longueurs, alors que font les industriels qui n’arrêtent pas de nous proposer des ardillons j'en ai des avec ardillons que j'écrase, j'en oublie certain des fois, j'en ai des sans, je ne vois aucune différence à la tenue du poisson, par contre la différence on la voit quand on retire l'hameçon du poisson ou du doigt ardillon ! interdit ! ardillon ! interdit !

*********************

Si un jour vous allez pêcher un parcours "Sin muerte" en Espagne, quand vous vous ferez contrôler (si, si, si c'est systématique) le garde prend votre mouche et se la pique dans la manche de la chemise. Attention à vous si la chemise se déchire quand il ressortira l'hameçon...

*********************

Si l'ardillon est correctemen écrasé, l'hameçon est fragilisé. Si tu ne veux pas le fragiliser, il reste un "semblant" d'ardillon. Rassure toi j'ai fait la même connerie il y a vingt ans...au moins. C'est normal que les fabricants continuent de vendre des hameçons avec ardillons, la demande est plus forte, le sans ardillons n’étant pas encore entré dans les bonnes moeurs.

*********************

C'est simplement tu te plantes dans le doigt deux mouches...une avec d'ardillon et l'autre sans. Dis moi laquelle tu enlèves la mieux ? Si tu ne veux pas dans le doigt, Big a parlé de la chemise.

*********************

Le poisson se bat pour la survie le pêcheur se bat pour la photo, la proie, le plaisir et encore pas mal pour la dent.
Je pêche en sèche uniquement pour le plaisir .et je me suis aperçu que ce n'était pas plus difficile de biser une belle "sans". Maintenant n'est il pas judicieux, de faire ce petit geste, pour éviter la blessure sur le poisson à plus forte raison pour la pêche à la mouche. ( et peut être le traumatisme ) Pour rester dans le sujet et pour peut être convaincre au sans ARDILLON, perso je constate:
* Décrochage dans la bataille pratiquement identique
* Déhameçonnage après prise c'est beaucoup plus facile dans l'eau
* Pas besoin de se mouiller les paluches pour éviter des blessures avec mains sèches aux écailles
* Moins de temps à l'air par la rapidité accrue lors de l'intervention
* Moins de dégats aux lèvres du poisson
* Moins d'utilisations de l'épuisette donc moinsde bléssures aux écailles
* Si épuisette opération plus rapide donc moins de problème entre hameçon etfilet
* Moins des problèmes pour les doigts surtout en arbalette.
Dans l'espoir de voir nos truites le sourire aux lèvres, je vous encourage de faire cette avancée, même à petits pas comme moi.

*********************

En Suisse l'ardillon est interdit de puis 2009.

************************

Alors là moi je suis convaicu la dessus : PAS D'ARDILLON Au club mouche au je vais sur le Breuchin des tous petits aux plus vieux on pêche tous sans ardillons , je pêche également en début d'année au toc et ça marche très bien sans ardillon , à la mouche quand elles sont prises avec un petit hameçon de 18 ,20,22 les décrochés ne sont pas plus important qu'avec ardillons et cela permet de décroché des petites prises sans les sortir de l'eau juste en secouant la mouche.

************************

Quoiqu'on en dise, écraser l'ardillon fragilise l'hameçon, et il m'est même arrivé de casser l'hameçon en l'écrasant, ça me parait évident...donc écraser c'est un moindre mal quand on ne dispose pas d'hameçons "sans"...mais il faut penser ensuite à n'acheter que des "sans". . ...car ........


...................
si l'on ne réclamait plus que des "sans ardillon"....les fabricants y viendraient, pardi....donc, la balle est dans notre camp ..CQFD .....et vu les réponses ci dessus, et l'exigence d'écraser l'ardillon qui se répand dans plus en plus de parcours "pêcher-relâcher, il y a de l'espoir qu'un jour on demande non plus d'écraser l'ardillon...mais de pêcher "sans", et que plus tard on ne demande plus rien.....tant ce sera devenu évident.....c'est le voeu à formuler en ce début d'année pour 2013!!