Et si on vérifiait le  montage de nos cannes ??

 

J’achète mes cannes…je ne suis pas tenté par le montage même si je monte mes mouches bien qu’elles ne tentent pas énormément de poissons, (ils n'ont décidément aucun goût ces bestiaux !!) …mais un poisson pris avec « une des miennes » vaut dix poissons pris avec une mouche montée par un quidam plus ou moins prestigieux et vendue..plutôt  plus que  moins cher !!

 Mais on parle de cannes.....j’en ai 4, …non, ce n’est pas énorme pour un moucheur  qui a  50 années de « fouet » derrière lui…une montée par un «PRO»  sur commande il y a ….25 ans,  deux achetées « en solde » il y a 15 et 10 ans ..et une « folie » âgée  d’un an ..d’un prix aussi « prestigieux » que sa marque  !!

 

Il m’est passé une drôle d’idée dans la cervelle (oui oui, j’en ai une…moi aussi !!)…un peu avant l’ouverture, alors que je vérifiais mon matériel pour la  72 ème fois…. :

« .et si je vérifiais si mes cannes ont été montées correctement, si je vérifiais si les anneaux sont bien positionnés par rapport à l’épine, question que je ne me suis jamais posée..et que je n’ai jamais posée à aucun vendeur… !! »

Vous, pareil, je parie, non ??

 

Dont acte !!D’autant que c’est « vachement fastoche » comme je disais aux copines du primaire quand elles me demandaient une explication à un problème auquel je ne comprenais rien, comme elles, avec l’excuse  que j’en étais amoureux (d’elles, pas du problème !!)

                                                                                                  *******************************

Vous prenez votre canne, vous  posez horizontalement  « dans le vide » l’un après l’autre  chacun de ses  brins (inutile pour le talon  raide et qui ne porte pas d'anneau d'une  4 brins ) qui repose par ses extrémités sur un support très étroit garantissant un « frottement minimum » (deux dossiers de chaise peuvent faire l’affaire, ou mieux deux crochets de portemanteau )

                                                                            

et vous regardez :

       normalement les anneaux vont se retrouver au dessous, vers le sol…car leur poids fait tourner les brin…. ! 

       

 

Avec un crochet large et bien lisse pour garantir encore un frottement minimum, vous sollicitez la flexion à la main ou vous suspendez au  milieu de chaque brin  un poids  suffisant pour le faire fléchir de façon significative …et vous regardez ce qui se passe :

                                                                                   

 

1/ le brin « en charge » tourne de 180° et les anneaux regardent alors le ciel depuis la concavité du  brin car ils sont situés sur  son ventre.. !No problem !

                                                    

 

2/Le brin « en charge » ne tourne pas et les anneaux continuent à « baisser les yeux vers le sol »  depuis la convexité de l’épine sur laquelle ils sont situés ! No problem !

 

                                                           

 

3//  les différents brins d’une même canne n’ont apparemment pas la même réaction « en charge »..car . les anneaux de l’un se trouvent  positionnés sur la convexité, que l'on considère être l'épine ceux de l’autre  sur la concavité.que l'on considère comme le ventre....si l'on ne sait pas que désormais beaucoup de blancks ont deux épines (et donc deux ventres) et que l'on se trouve ici devant un tel blanck  ....dont les anneaux sont bien positionnés pour les deux brins sur un des deux ventres..occupant concavité et convexité...et il suffit de faire tourner l'un des deux de 180 degrés pour le mettre en symétrie avec l'autre, pour constater qu'il gardera cette symétrie....en plein équilibre..!

 4/Le brin « en charge » tourne de 90..ou d’un chiffre intermédiaire entre 0 (anneaux sur l’épine) et 180 (anneaux sur le ventre)..et là..y aurait-il un problème??

                                   

                                                                     

 

                                                                                     

 Les anneaux auraient-ils été positionnés n'importe comment?? C'est ce que l'on pourrait s'imaginer .mais on sait désormais que l'on se trouve  devant un blanck à deux épines dont les anneaux ont été positionné sur une des deux épines qui sont à l'effort de flexion latéralisées par rapport aux ventres qui se positionnent l'un sur la convexité, l'autre sur la concavité, c'est une règle obéissant aux lois physiques..!

 Et voila ci-dessous l’illustration pratique en action de pêche sur une photo prise fortuitement par un pêcheur pas du tout préoccupé par le sujet dont on parle, et qui a simplement photographié la courbure d'une canne aux prises avec un poisson

                                          

  donc pas du tout "préparée" pour une démonstration ...qui est pourtant lumineuse:  regardez la position des anneaux d'un blanck à deux épines dont les anneaux sont positionnés sur l'épine...ils  ont tourné  à droite alors que le poisson tire verticalement vers le bas !!

                                                                              

                                                                                    

                                                                          

 ****************

                              Ah, vous n’y aviez jamais pensé  à tout ça!? Et pourtant!! alors , allez donc vous "cultiver"  plus avant...cela vous enlèvera une belle épine du pied!!

Et  comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, sortez vos cannes de leur fourreau et ……vérifiez comme je viens de vous l’expliquer….!!

 

Résultats:

Tout d'abord, pour réaliser les  photos avec un recul suffisant j'ai employé des poids suspendus  aux brins,  mais pour simplement vérifier  "chez vous", il y a plus simple: il suffit de poser votre brin entre les supports ( et des crochets de porte manteau font parfaitement l'affaire) et avec un autre crochet bien lisse de plier votre brin par le milieu...c'est simple, rapide, parfaitement démonstratif et ..FIABLE!!

                                                               

                                                                           

Lorsque sous traction les anneaux se positionnent soit sur l'épine convexe soit sur le ventre concave, essayez avec l'autre main de tourner le blanck de 180°..vous constaterez qu'il reprend sa position initiale dès que vous le libérez., sauf s'il conserve la nouvelle auquel cas vous avez affaire à un blanck à deux épines..aucun doute, la méthode bien que très simple, est précise et vraiment fiable!!

 

                                                                                                               *****************

Je vous rapporte les résultats des test effectués sur mes 4 cannes: deux en 2 brins et deux en 4 brins!

Pour chacune j'ai testé

*séparément les deux ou trois brins car j'ai négligé les talons des cannes 4 brins, trop rigides et qui ne portent pas d'anneau,

*et ensuite la canne complète pour les 2 brins et  les 4 brins!

*7'2 2 brins :  ventre ......*8' 2 brins :  épine : ............9'5 4 brins :  épine...........10' 4 brins : ventre..

Au total j'ai appris aujourd'hui

*que je possède deux cannes qui fonctionnent selon le mode anneaux sur l'épine...et deux selon le mode anneaux sur le ventre, alors qu'en toute bonne foi je pensais n'avoir acheté que des cannes "de pêcheur" =  anneaux sur le ventre pour n'avoir pas précisé à l'achat que je voulais "autre chose" et notamment une canne de casting en précision demandant seule les anneaux sur l'épine

                                                                                                                        *****************************

Ne faudrait-il pas que nous exigions la vérification à l'achat..??....il suffirait que le vendeur installe deux crochets sur un de ses murs ........!!

 

Bof, comme disait ma grand mère.. : « Quand on a la santé »…. !!!