Truitomètre ou pifomètre??

Au cours de la lecture du livre de V. Lalu "Le sorcier de Vesoul" relatif aux exploits de Henri Bresson, j'avais été amusé par l'anecdote du "concours de longueur" un vendredi d'avril sur la Loue dont évidemment le "sorcier" était sorti vainqueur,

 

mais il n'est pas le seul à parler de "truite au mètre!!"

Et plus récemment sur la Loue

le récit de cette capture assez exceptionnelle m'a amené, suite aux précédentes, à m'interroger sur le rapport Poids / Taille des truites que nous prenons (ou ratons!!)

 

et c'est dans un article de Claude Bergman dans la revue TOS de mai juin 1991 traitant du rapport entre la longueur et le poids de la truite que j'ai trouvé matière à...!

(Selon cette formule, une truite de 45cm pèserait: 45 x45x45x= 91125/100 = 911g...ce qui parait cohérent, étant entendu que taille et poids dépendent de la qualité du milieu ........mais il s'agit la d'une formule standard définissant une "moyenne"....intéressante à mon sens, bien que l'on connaisse des truites filiformes et des ventrues...comme chez nous!!)

que j'ai relu à nouveau cette anecdote et que m'est venue l'idée du développement amusant ci dessous :

Reconnaissez à la lueur de ces savants calculs que pour "se faire valoir" il est plus efficace d'annoncer 90cm de truite plutôt que 3 truites de 30cm, des fois que l'interlocuteur (ou trice) soit assez naîf pour rapporter cela à un seul poisson.....mais revenons à des choses plus sérieuses!!

*******************

En ce qui nous concerne,nous, humains, notre "indice de masse corporelle" IMC calculé en divisant notre poids en Kg par notre taille en mètre au carré doit se situer entre 20 et 65 ans entre 18(au dessous on est maigre) et 25 maxi(au dessus on devient gros)

IMC = P kg/(Tm x Tm) = 18 à 25

exemple: un homme de 1m82 qui pèse 80kg a un IMC de 80/3,31 = 24,17, il est donc "dans la norme"

******************

Si l'on s'amuse à comparer à l'aide de ces formules le rapport "taille- poids" de l'homme et de la truite on constate que

Une truite de 182cm comme l'exemple humain ci dessus pèserait 60kg285 et son IMC serait de 60/3,31 = 18 contre 24 pour l'homme à 80kg, et serait donc "plus légère" pour la même taille!

Autrement dit la truite serait "moins dense" que l'être humain, il vous suffit de prendre une truite de 1,82m et de la peser pour vous en assurer!!

 

à défaut.......voyons pour cette truite de1m et de 14,5kg!

IMC=14,5/1 = 14,5


Nul doute que cette relative "légèreté" dans l'eau par rapport au corps humain favorise sa montée en surface pour gober nos mouches!!

Mais poursuivons notre analyse comparative avec ces deux formules:

Une truite de 50 cm de 1,250kg, est plus légère qu'un homme de 50cm de 5,500kg. beau bébé.... mais on reste dans le vraisemblable!

La truite ci dessus de la Dordogne , de 67cm pour un poids réel de 2,400kg et un poids statistique de3,007kg a un Kc de 0,67 inférieur à la norme de 1 aurait évolué dans un milieu un peu pauvre ne favorisant pas sa croissance..!

La truite ci dessus de 1m a un poids statistique de 10kg; si l'on applique la formule ci dessus, son poids réel de 14,5kg permet de lui attribuer un Kc (coefficient de condition) de 1,45 pour une norme satisfaisante à 1 donc elle a bénéficié dans son milieu d'excellentes conditions de développement!!La Loue n'est donc pas encore morte!!

La truite théorique irréaliste de 2,50m de Bresson pèserait 156,250kg, et un homme de la même taille avec un IMC à 25 ..excactement le même poids 156,250 kg car c'est ici que les deux formules très différentes se rejoignent avant de se croiser pour diverger car

Au delà, pour une taille de 3m, la truite devient plus lourde avec ses 270kg que l'homme qui reste à 225kg!

**********

Je vous avais prévenus, c'est du grand n'importe quoi d'autant que j'ai pris bien des libertés dans ma pseudo démonstration.....mais je me demande quand même pourquoi ces formules ne semblent valables que dans les "normes" habituelles de taille, disons 50cm pour une belle truite et 1,82m pour un "bel homme".....et comparativement à l'homme, amaigrissent la truite dans les petites tailles pour l'alourdir dans les très grandes tailles...c'est sans doute un simple pb de mathématiques relatif à la différence des formules...mais je suis personnellement bien incapable de le résoudre alors si un scientifique un peu moins béotien que moi a l'explication.....je serais heureux qu'il me la communique!!

Quand au poids et à la taille de vos captures, quel intérêt??Contentez vous donc de pêcher sans ardillon pour pouvoir facilement, sans la sortir pour la mesurer et la peser , libérer votre prise dans l'eau où vous la photographierai également au bout de la ligne sans la toucher ni l'exposer à l'air car elle a bien suffisament "morflé" lors du combat..

.C'est un autre débat!!