Espagnole ou catalane??

 

baron fil aux eaux...fff
Adoubé
Adoubé

En ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 105

Localisation: Rambouillet

Masculin

Message Posté le : 01/04/2010 22:50:08    Sujet du message : Montage à la catalane

 


 

dans le parcours du forum, , on parle de montage " à la catalane".
Quelqu'un peut-il me renseigner sur ce que c'est précisément ? En fait, la mouche me fait penser à une elk hair caddis avec des plumes au lieu des poils et deux pointes de hackles en rabiot.
merci d'illuminer mes ténèbres de vos lumières !
_________________
je pense donc j'essuie - Descartes.

 

 

Message Posté le : 06/04/2010 11:41:13    Sujet du message : Montage à la catalane

Le Roi Arthur Pendragon
Adoubé
Adoubé

En ligne

Inscrit le: 21 Oct 2007
Messages: 5 158

Localisation: du haut du firmament je veille sur vous

MasculinLion (24juil-23aoû)

roi: Roi, mais seulement parce que la place de Dieu

était prise!

Bonne question gamin, la vraie réponse se trouve dans les mots de P Miramont   lorsqu'il décrit la création de sa Georges Laiman,

 

a) L'utilisation du montage en palmer pour pêcher les eaux vives est pratiquée depuis très longtemps.(Au montage "Palmer" connu de tous, si l'on ajoute deux pointes d'ailes en petites plumes prises derrière la tête et que l'on ait soin de les fixer horizontalement, on gagne réellement en efficacité.)

b) Le montage en "catalane" avec des fibres raides et très, très cristallines, est aussi connu et pratiqué depuis très longtemps.

Ces deux montages, totalement différents, sinon opposés, réalisent chacun et séparément des synthèses de très nombreux insectes.

Donc, ce montage particulier réalise cette communion de deux types différents d'artificielles:

* un "Palmer" court, dressé en queue d'un hameçon à tige longue avec deux pointes d'ailes et devant, mais sans cassures,

* la confection verticale d'une Catalane, le tout sans forcer, ni tasser la plume. La Catalane ou Espagnole doit présenter des fibres rapportées et très raides fixées très verticalement et non couchées comme on le voit ordinairement dans le commerce.

(Louis Carrère, qui connaissait réellement ces dressages et leur grande difficulté, était conscient que, pour travailler dans l'eau, il faut que la plume prenne appui dans l'élément liquide. La difficulfé du dressage l'a amené à poser la plume à 45 degrés, l'angle étant formé par le renflement du corps comme dans la" Pallareta". Mais une artificielle dressée dans ces normes a de grandes chances de produire une bulle d'air entre la plume et le corps, lors de l'immersion. Cette bulle d'air a une valeur dissuasive plus importante qu'il n'y paraît.)

Pour bien la reconnaître, et compte tenu que ce ne saurait être une imitation spécifique mais un modèle de synthèse, il me fallait la dénommer. Ayant un ami pêcheur à qui ce sport doit beaucoup je l'appelle de son nom "Georges Laiman ".

 

Miramont décrit donc le montage de sa     "G Laiman" avec un corps en palmer retaillé, deux ailes en V en pointe de hackles à plat le long du corps, et une "collerette" se rapprochant de la verticale et qu'il qualifie indifféremment de montage à la "catalane" ou à "l'espagnole"...représenté comme tu l'as fait remarquer très justement par une touffe de "poils",............

dans ce cas particulier de barbes grises de coq pardo, dressées presque verticalement,......comme les poils de Wapiti sur la Elk Hair...il y a donc bien des similitudes, puisque dans les deux cas il y a montage de la collerette à l'espagnole...tu as, sur ce point, parfaitement raison:

 

Ce montage "à l'espagnole" que Miramont appelle également "à la Catalane" a pris son origine auprès des pélerins sur le chemin de Compostelle qui en traversant les rivières très poissonneuses pêchaient en noyée avec des mouches ainsi montées à "l'espagnole" et appelées Pallareta , nom catalan de la bergeronette jaune des ruisseaux, ou "hochequeue", et dont la queue quand elle "hoche" à la verticale évoque la collerete quasi verticale de la pallareta

 

(qui est également la "belle lavandière " de F Dupuys")

 

...Cette mouche noyée Pallareta, a été ramenée en France par Louis Carrère, puis dérivée en " sèches"...avec conservation du montage dit "à l'espagnole" ou "en catalane" , .........




 

       

     

Alors, heureux??
_________________