Le « Cartable » du débutant

 

Devant les nombreuses questions  de débutants "palmistes"perdus dans la masse de matériels proposés pour la palm  , devant les nombreuses (con...) erreurs commises en débutant par...moi même.. et bien d'autres pour de multiples raisons.  ..je me suis amusé à colliger les conseils que je donnerais, et que je donne d'ailleurs lorsque je suis sollicité, pour "guider" avec un minimum de bon sens un débutant dans ce "dédale" afin de lui permettre de s'équiper à petit prix d'un matériel "moyen standard"...nécessaire et suffisant pour "apprendre" dans des conditions correctes...du talon de la canne à la mouche! !

Ce que je vous soumets est "ma" vérité, que je me suis forgée au fil des années, susceptible de vous rendre service en attendant que vous vous forgiez la vôtre....car, en la matière, il peut y avoir autant de vérités que d'individus,..!!

Mais n'oubliez pas, vous qui désirez vous initier à la pêche à la mouche sèche, que la meilleure, pour ne pas dire la seule, façon d'apprendre, est de vous inscrire à l'école de pêche la plus proche de chez vous.......où vous trouverez des collègues expérimentés qui seront ravis de vous guider....et de vous faire essayer plusieurs types de matériels.......c'est surtout pour ceux qui n'ont pas cette possibilité que j'ai rédigé ce qui suit, un ensemble de conseils d'ordre très "général" pour commencer avec un matériel "standard pas cher" et qui laisse ainsi toute latitude de choix plus précis, voire plus onéreux ultérieur en fonction du "ressenti de chacun"

Avant d'acheter une Formule "1", on apprend à conduire sur une voiture "standard".....et ensuite, on voit de quoi on a envie...

     -Canne carbone de 9p  (= 2m70m) aujourd'hui de plus en plus souvent proposées en plus de 2 brins (car désormais le problème des emmanchements est parfaitement résolu et l'encombrement est moindre pour le transport en 3,4 ou 5 brins....) pour soie 4/5, semi parabolique, ni « queue de vache » parabolique, ni «  trique » à action de pointe !! Moins de 100g ............................................................................... moins de 100 Euros ( 50 euros en cherchant bien!!) et n'oubliez surtout pas comme vous le précise la multi championne Américaine Joan Wulff

                                                  

(En somme, essayez également le futur "conjoint" avant de convoler!!)

 

     - Moulinet manuel simple, ce n’est qu’une « réserve de fil »…………  moins de 50 Euros ( OKU 46 = 40 euros chez Eurofliy)

      -Soie synthétique

           -DT (Double fuseau), F (Flottante), N° 4(DT) ou 5(WF) , c'est la canne qui décide, blanche ou claire (couleur la moins visible pour un poisson placé au dessous, d’où la blancheur du ventre des poissons susceptibles d’être des proies !) ;

           -Elles font 30 yards, 90 pieds, soit 27m, et la symétrie des DT en « double fuseau » permet de les « couper en 2 » et de ranger une moitié bien à l’abri en attendant que la première moitié soit à changer!Dans son tiroir elle ne s’abîmera pas comme si elle restait 1 ou 2 saisons sur le moulinet sans se dérouler donc sans servir à rien car les 13 ,50 mètres restants représentent plus que la longueur du lancer moyen (=30 pieds=9m dont le poids est pris en compte pour numéroter les soies !), bien suffisante en « standard » notamment pour un débutant qui doit plus chercher la qualité du geste et du poser, que la distance !!Si en plus il est fauché, c’est une économie : 2 pour le prix d’une !! ........................................moins de 25 Euros ( 18 euros chez Eurofly)

      -Backing

            moins de 10 euros les 100 m à décathlon, certains se contentent d’un nylon de 50%.....moins confortable au toucher pour le cas où un jour un poisson le ferait « sortir »…J’attends toujours que cela m’arrive !!!!!

      -Bas de ligne :

Nombre de fils sont proposés aujourd'hui sur le marché et après de nombreuses errances.., après vérifications des diamètres en laboratoire et après et avis de professionnels  et notamment de guides de pêche qui savent de quoi ils parlent en la matière j'ai  choisi

 pour le corps de mon  bas de ligne de 40 à 20¨% le KAMOUFIL pour son excellente élasticité,

et pour le porte pointe et la pointe  le TIGER de Devaux parfaitement transparent

2 fils dont le diamètre annoncé est assez bien respecté, ce qui n'est pas le cas de tous, loin de la, ou le MARUTO, remarquable fil (normal et fluoro..) Japonais commercialisé par Yann Caleri

            Le bas de ligne à noeuds  est très  facile à faire et peu onéreux , et si le sujet est passionnant justifiant les multiples écrits à son sujet il faut absolument savoir

1/ qu'il y a autant de bas de ligne "miracles " que de pêcheurs..chacun vantant "le sien"

2/Que celui qui convient à pierre ne conviendra pas forcément à Paul

3/Qu'il te faut donc refuser d'adopter telle ou telle formule "toute faite" par Pierre, Paul ou Jacques ....et trouver celle qui te conviendra "A TOI"

4/Le seul impératif est d'avoir un bas de ligne équilibré calculé mathématiquement à partir d'un "cahier des charges" défini par toi même et dont la "formule" peut alors être obtenue en un seul clic du tableau de calcul excell dont tu apprendras à te servir un peu plus tard

Aujourd'hui, pour toi qui débutes, je te donne pour la première et dernière fois, deux formules de bas de ligne "type" qui te permettront d'apprendre à le déployer en fouettant de mieux en mieux jusqu'à ce que tu sois apte à aborder cette question et à les oublier, en lisant, plus tard, pas maintenant, pour tout comprendre, ceci

Tout savoir sur le bas de ligne

......et te faire ton opinion personnelle en fonction de ton ressenti canne en main....tu élaboreras alors en connaissance de cause tous les les bas de ligne que tu voudras, adaptés à ta propre personnalité et technique de pêcheur à la mouche, pour "voler alors de tes propres ailes"

FAIS MOI DONC CONFIANCE POUR CETTE FOIS EN ADOPTANT UNIQUEMENT POUR APPRENTISSAGE ET DE FACON TRES PROVISOIRE

          -d'abord  un « standard » très simple de 3,45 m équilibré mathématiquement, pas trop long, suffisamment lourd, assez conique(24,1), donc assez puissant, rapide et précis, c'est-à-dire « facile » pour un débutant, mais sans brutalité excessive et idéal  pour apprendre à fouetter et à poser... :Il sera constitué de 4 brins  de longueur et de diamètre rapidement dégressifs ( correspondant aux données suivantes 300-4-22-60-20, ne cherche pas, tu comprendras plus tard)

                          1m..... .....40%
                    
    0,80m......28%    
                        
0,65m......20%
                      
  1m...........14%

             -Puis 4,35m si tu désires ensuite faire un peu plus "sophistiqué" et utiliser pour pêcher un bas de ligne mathématique équilibré un peu plus long, moins conique (19,8) donc moins brutal , je te donne une autre formule en 6 brins ( 360-6-16-45-15)

:                     0,90m..........40%
            
              0,70m..........30%
                          0,65m....... ..24%
       
                          0,65m........20%

                          0,45m..........16%
                          1m...............14%  
                                                                                  

    (A ce sujet, si le premier exemple ci dessus n'est donné que pour permettre à un débutant d'apprendre rapidement "le bon geste"...il est important de savoir que quelle que soit la "formule" définitive du bas de ligne , il y a, pour pêcher et maitriser un poisson une règle à respecter pour les brins de "petit diamètre" inférieur à 18%:
en effet, si l'on peut dans les gros diamètres passer, sans compromettre la solidité, par de grands écarts de 5%, voire plus (de 40% à 35%, voire même 30%), il faut à partir du 18%, ne plus tolérer que des écarts de 2%........et descendre alors en passant par le 16%, le14%, le12%.........et non 22%-14% du premier exemple ci dessus , ni même 18%-14% sous peine de fragiliser le 14%!

Ceci peut amener à "adapter" en pratique les diamètres théoriques issus des calculs!)

           

      Les nœuds

                     (Ce mot fait lien et vous conduira sur le remarquable site "Animatedknots" dont sont inspirées certaines des illustrations ci dessous)

            - Entre les différents brins du bas de ligne à noeuds                                                             

  1/ Noeud Baril  à utiliser par les plus habiles pour réunir les brins de gros diamètres jusqu'au 24%, parfaitement illustré par cette vidéo .... et très clairement sur les photos ci dessous, (faire 4 tours de chaque côté) mais possible, pour moi, seulement avec de grosses ficelles au bureau et pas du 18% au coup du soir en Wading........je n'y suis jamais arrivé alors que certains ne jurent que par lui bien que plusieurs "instruments "aient été bricolés par d'autres pour facilitér son exécution à grand renfort de pinces à linge...c'est pourtant un "classique" que je ne me suis pas cru aurorisé à passer sous silence et dont les étapes ci dessous ne nécéssitent aucune explication

                                                               

 

après quoi il vaut mieux, comme pour moi en action de pêche, pour descendre les diamètres passer au Noeud dit

 

 2/Le noeud   de "chirurgien"

(qu'aucun chirurgien n'a jamais utilisé pour opérer!!), et que H Bresson qui me l'a appris, il y a bien longtemps dans son magasin de Vesoul, utilisait exclusivement! C'est en fait  un "triple noeud plat  fait avec les deux brins à réunir" qui se chevauchent sur 15cm et passés 3 fois et non une seule, c'est le plus facile et le meilleur pour relier des brins de diamètre différent, son seul inconvénient est la nécessité de passer dans la boucle toute la longueur du brin à rajouter qu'il faut donc avant couper à la longueur voulue , alors que d'autres noeuds, comme le noeud Baril ci dessus, peuvent être réalisée  sur  bobine avant de couper le brin à rajouterc

                 

                                                                       

     -La microboucle pour le porte pointe: clic gauche

                       

        -La jonction soie bas de ligne

Au bord de l'eau/

nœud " de capucin" 

-Une technique  simple et facile pour un débutant consiste à faire en bout de soie un double nœud « de capucin » au dessus duquel on prendra le corps de la soie « au lasso » par le nœud coulant  réalisé avec la boucle formée auparavant sur le premier brin du bas de ligne de 40% reurné sur lui-même sur 8cm et noué par un noeud simple !

                                                                                                                     

-Aussi simple, sinon plus simple , le noeud de Castwel est réalisé par le bas de ligne en un seul passage autour d'une boucle créée cette fois sur la soie, et malgré sa légèreté et son apparente fragilité, il tient parfaitement une fois bien serré (s'il glisse, recommencez, c'est qu'il est mal serré..)..sans besoin de collage encore que les bilieux puissent le terminer par une microgoutte de cyanolite, mais  un simple noeud à l'extrémité du brin dormant est utile et suffisant! Par contre le noeud pour constituer la boucle sur la soie est un peu plus volumineux que le double noeud de capucin de la technique précédente!
      
                                                                                           
                  

     Ces  2 jonctions, surtout la seconde, coincent un peu dans l’anneau de pointe à la sortie si on les laisse  «rentrer » ce qu’il faut éviter, mais à part ce petit inconvénient  qui les fait abandonner par les « puristes », elle n’ont, pour un débutant, que des avantages !Outre leur simplicité et leur facilité au bord de l'eau, elles sont solides, se défont très facilement pour changer de bas de ligne........

                           Je m’en suis contenté des années et elles me "dépannent "encore aujourd'hui au besoin au bord de l'eau! Ne serait-ce que pour cela, il faut les connaître!   

-Le noeud d'Albright n'a pas cet inconvénient de buter sur l'anneau de pointe car il remplace les noeuds et les boucles , nécessaires aux précédents,  par plusieurs tours du bas de ligne autour de l'extrémité de la soie  simplement repliée en deux sur elle même ...Un tout petit peu plus délicat à réaliser que les deux précédents car il faut bien faire glisser les 5 tours de spire, nécessaires et suffisants, pour les serrer tout en bas de la boucle, en tirant sur la soie tout en maintenant les deux brins du bas de ligne, il tient également parfaitement avec ou sans cyanolite, et il est plus discret que les précédents ! Protégé par une surliure, il n'offre aucune résistance au passage de l'anneau de pointe et tient sans problème une saison....c'est celui des 3 à privilégier à long terme, particulièrement sur une soie naturelle  moins fragilisée que par les deux noeuds précédents !

                                      

 

                                                                

                                                                                                                             A la maison

La jonction  « collée »  est  discrète et  facile à réaliser 

 1/ Tunneliser avec une aiguille l’extrémité de la soie sur 1cm avant de perforer sa paroi

2/Chauffer légèrement à la flamme d’un briquet le corps de l’aiguille que l’on enfonce alors facilement en plusieurs aller retour pour dilater, la chaleur aidant, le tunnel de la soie

                                                              

 

3/Retirer l’aiguille et enfiler par le trou latéral de la soie l’extrémité du nylon qui constituera le premier brin qui ressort par l’extrémité de la soie

4/Faire fondre l’extrémité supérieure de ce brin à la flamme pour constituer une petite boule de matière fondue

5/Enduire sur 1cm la partie sous jacente du brin avec une touche  de superglue

                                                                    

6/faire glisser dans la soie la portion encollée et tirant sur l’autre extrémité jusqu’à amener la boule en butée contre l’orifice d’entrée latéral pour la bloquer et renforcer la solidité du collage

                                                                     

7/Obturer par une touche de superglue l’extrémité de la soie pour éviter l’entrée d’eau

 Solide, très discrète, cette jonction parfaite passe sans accrocher dans les anneaux, elle résiste sans problème une saison entière et ne demande pour être refaite que le sacrifice de 2cm de soie !!

Par contre, indiscutablement elle fragilise la soie transpercée,et  il n'est qu'à tirer un coup sec pour le prouver et entraîner la rupture à ce niveau.....et bien que l'on ne courre guère ce risque avec nos poissons habituels,  la jonction la plus solide et durable , celle utilisée quasi systématiquement par les professionnels que sont les guides de pêche est

 

La jonction dite au "noeud d'aiguille"...ou plutôt désormais  au noeud "de tube"

C'est la plus solide et durable , celle utilisée quasi systématiquement par les professionnels que sont les guides de pêche, qui initialement  se faisait à l'aide d'une grosse aiguille, que beaucoup ont remplacée par un fragment de 3cm de tube de coton tige plus  facile à ranger dans la poche du gilet et qui de plus peut seul servir à calibrer idéalement la microboucle pour les adeptes de ce système,

C'est en fait une ligature en 4 tours du premier brin A B autour de la pointe de la soie S renforcée par un point de colle...bien réalisée, cette jonction qui passe parfaitement dans les anneaux est très solide car elle  ne fragilise pas la soie qu'elle se contente d'enserrer et d'incruster superficiellement, comme un "constrictor"

  Présentation AB autour de la soie S et du tube T(ou de l'aiguille)

                         Premier tour de A autour de S et T

 

          Après 4 tours A est passé dans le tubeT qu'il traverse
                               (ou dans le chas de l'aiguille)

                          Le tube T(ou l'aiguille)est enlevé

 

      Par traction sur A et B on serre les spires de A autour de S

          Un discret point de superglue rassure les inquiets

Après avoir vérifié la solidité du montage par l'incrustation du nylon dans le revêtement de la soie qui  interdira le glissement, on coupe     
au ras les extrémités de A et de la soie

                                                                         

Comme décrit dans "Pêche truite", une variante sans matériel permet de réaliser ce noeud "constrictor" au bord de l'eau si besoin!!


                                          

             -  La jonction Backing-Soie sera tout simplement un "collage" de la soie dans la chaussette constituée par le backing, éventuellement protégé par une surliure également, si le backing n’est pas creux, le nœud d’Albright  est la encore tout indiqué , à moins que les perfectionnistes renouvellent là aussi la jonction ci dessus!

-L’attache du Backing à la bobine du moulinet ne demande que deux nœuds plats..la non plus pas besoin d'explications!!

                                                                   

             - L'attache de l’hameçon (de 14) en pointe se fera avec

Le noeud Davy : le plus simple , le plus discret pourtant solide utilisé beaucoup par les pêcheurs en mer ou en compétition, vraiment "facile" comme sur cette vidéo

un nœud de « Clinch », (ou demi Baril) = très "lassique, noeud de cuillère "amélioré", dont le dessin se  passe de commentaire , plusieurs tours T autour du dormant D (ici 3, moi j'en fais 7..ne me demandez pas pourquoi!!!) par le couirant C repassé ensuite dans la bouche B1 créée au dessus de l'oeillet puis dans celle créée par lui même B2 en descendant à l'oeillet:            

 
 

                                                                                    

                                                                                   

Ou avec le "Noeud de Pierre Laurent"., un jeune compagnon très doué que me l'a montré en slovénie et qu'en fait mes recherches m'ont permis de rapporter au noeud Duncan

 
 
     

ou encore le "noeud de Carole",, en souvenir de la guide de pêche Canadienne qui me l'a appris au cours d'une descente de pêche en bateau de la rivière Elk à Fernie en Colombie Britannique: très simple et très facile:1/ on passe l'extrémité du dormant A dans l'oeillet qui en resort en s'appelanr désormais le "courant" B avec lequel on a fait la boucle 2
                                                       2/avec laquelle on fait 3 tours autour du dormant A en maintenant l'extrémité de B entre le pouce et l'index avec la mouche,
                                                       3/ puis on passe cette extrémité B dans la boucle 2
                                                       4/Il reste à serrer
d'abord le noeud (après avoir humecté de salive) en tirant sur B, avant de le descendre à l'oeillet en tirant sur A jusqu'à percevoir très nettement le petit ressaut de blocage
 

C'est en fait un noeud de cuillère double incomplet car la boucle 2, au lieu d'être repassée au dessus de l'oeillet avant d'être coupée, est traversée par le brinqui sera coupé après serrage!

 

                                          

                                         

Je cherche si ce noeud n'a pas déjà été décrit....mais pour l'instant je n'ai rien trouvé alors si l'un d'entre vous trouve, je serai heureux qu''il m'en fasse part

                      

En fait si l'on examine bien ces trois noeuds, ils ne sont qu'une variante du premier, car tous trois sont confectionnés en enroulant autour du "dormant", le "courant" (le brin libre que l'on passe pour débuter dans l'oeillet) simple ou doublé en boucle et dont l'extrémité repasse dans la boucle au dessus de l'oeillet

Quant à savoir lequel est le meilleur pour la fonction à laquelle il est dévolu......mystère...même si celui de Carole me parait séduisant....sans dout en raison du charme de Carole elle même.

 

    Les Mouches:

La taille « standard » sur pointe de 14% est l’hameçon de 14 puisque pour que l’ensemble soit équilibré et qu’il n’y ait pas de vrillage, il est conseillé de faire en sorte que la somme : Diamètre du fil + Taille de l’hameçon = 28 ( + ou – 2 à la rigueur ), ceci en mouche sèche, dans les conditions « moyennes » de pêche et de diamètre de pointe et de taille d’hameçon entre 10 et 20.

Les modèles : Afin de couvrir toutes les éventualités par des artificielles « d’ensemble » sans vouloir être au début trop « imitationiste » ce qui l'amènerait à se munir de très nombreuses mouches, il faut que le débutant se contente de quelques modèles « génériques » classiques !

En préambule: sachez que comme pour les fils, les bas de ligne, les soies...etc......autant de pêcheurs, autant de "matériaux miracles"...ne riez pas, vous deviendrez pareil alors pour vous éviter de vous perdre dans les multiples marques d'hameçons du commerce, je vous donne pour vos premiers montages deux références "standard" de bon rapport qualité prix, , et contentez vous du 14 au 18 pour débuter,...plus tard vous "volerez de vos propres ailes
les Tiemco 100 SP BL et 900BL, ou Kamazan B 402 à privilégier car hameçons sans ardillon dont les avantages ne sont plus à démontrer!

 Sans oublier que:"..Il faut 10 mouches pour prendre du poisson...les autres ne prennent que....le pêcheur"!!

                                                                                   En taille « grosso modo » de H 14 ("standard") à H 18 il lui faudra

 

                      Araignées : Grise corps jaune           et rousse corps rouge 

     Palmers tricolores     claires            et foncées         

                           Sedges :                       à ailes              ou en poils       

                       Peutes                                                                       

               

                      Fourmis                       rouges            et noires            

 

                             Oreilles de lièvre                                                                  

   -                    Culs de canard                                                                       

 -                        Spents                                                               

****************************

En résumé, pour un début, le minimum nécessaire et suffisant "standard" au bord de l'eau se compose ainsi:

       Canne 9' semi parabolique de puissance # 4/5, moulinet manuel avec 50m de backing , soie synthétique DT4, bas de ligne de 3m pointe de 14% pour quelques mouches H 14:

araignée , palmer tricolore et sedge (Peute)....

Ainsi pas d'erreur possible et au fil du temps, chacun complètera et/ou modifiera en fonction de ses acquis et de son "ressenti"!!

 

****************************
                         

       Les boites  

Après avoir utilisé pendant des années le boites Bonnand bon marché légères et flottantes, j'ai du les abandonner quand elles n'ont plus été commercialisées et je les ai alors remplacées

 

sans aucune hésitation, pour moins de 10 euros, par une seule boite en plastique ABS d'une capacité suffisante pour .400 mouches sur les 4 faces offertes au rangement dans la mousse entaillée pour recevoir les hameçons ............mais elle ne flotte pas!!

                                                                             

               

          Réserve de fil :

J’avais adopté les boites rondes en plastique avec 4 bobines « gigognes » très légères, estampillées "BOL" malheureusement distparues du commerce!!

Pour moins de 10 euros, le DISTRIBUTEUR DE FIL FULL BOBBIN DEVAUX à accrocher au gilet après l'avoir garni de vos 5 bobines est largement suffisant pour les 5 plus petits diamètres de 20% à 12% du bas de ligne dont les brins plus gros (au dessus de 25%) sont bien rarement à changer au bord de l'eau!!

  

Pour les amoureux du bricolage, on peut même le fabriquer soi même!!

                          Mais finalement, simple, économique et parfait à l'usage, un simple tendeur "cabiclic pour couverture de piscine résoud parfaitement ce problème pour....1,80 € !!

                                                                                                        §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 

                                                      J’ai volontairement omis tout le matériel « ancillaire » pas absolument indispensable….trois suggestions cependant :

                     -Le morceau de bougie pour paraffiner l’emmanchement avant le montage de la canne, ce qui évitera bien des ennuis de « blocage »

                     -Le dégorgeoir dont le poisson ne peut parfois pas se passer

                    -Le "coupe fil" dont...les édentés ne peuvent se passer!!

    Tout ceci est détaillé dans la composition du contenu du gilet de pêche bien pensé pour être complet en restant léger......pour vous y rendre, passez par ce clic

                                                                                                                 **********************

En dépit de ma méfiance naturelle pour les "Kits", je ne peux passer sous silence cette offre actuelle  sur le net qui, pour 59,99euros + 7 euros de port soit 66,99euros , vous propose un ensemble avec lequel vous pourrez partir directement à la rivière au sortir du magasin car il est complet :

canne 9' #4/5 semi parabolique en 2 brins  anneaux monopatte(111g), moulinet manuel large arbor + frein efficace (137g), soie DT 5F, connecteur chaussette, BDL queue de rat, 4 bobines de 25m de 18,16,14,12%, 1 boite comme ci dessus avec 12 mouches , 1 paire lunettes polarisantes grises et une épuisette .

Je viens de le recevoir ce mardi 9/9/2008 après commande sur internet dimanche.....à l'essai  l'ensemble me parait tout à fait satisfaisant et à ce prix la, le risque est faible alors...pourquoi s'en priver.....?(Je l'ai acquis pour mon futur  gendre, vrai débutant qui n'a deux heures de palm derrière lui.....et si pour 90 euros je lui fourgue ma fille....quelle affaire!!)

                                                                                                           Pas d'hésitation, cliquez ici   (même si vous n'avez pas de fille à marier!!)            

                                                                                                           §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§                                                                                      

Le matériel de montage ne prendra pas plus de place ici que  d’argent dans votre portefeuille, 60 euros en 2010!! Pour commencer à apprendre à monter, il vous faudra :chez Eurofly  ( PUB gratuite !!!)

1 étau le plus simple possible: le TYEMV = 13,70 euros

1 porte bobine à bords éversés pour qu’il ne coupe pas le fil : (8486 ou 8487) 2,70 euros

1 pince à hackle PH 8305 2, 50 euros ou mieux  rotative très pratique (PIROES) 9,90 euros

1 paire de petits ciseaux (C8222):  4,25 euros (mais les meilleurs sont les ciseaux de brodeuse achetés en mercerie!!)

quelques hameçons à mouche sèche hampe plutôt longue, n°14 je vous recommande, ceux déjà cités ci dessus, pour leur qualité,après avis d'un ami expert en la matière,,

                                                                           leTiemco 100 SP BL et 900BL,             ou                     Kamazan B 402

               

à privilégier car hameçons sans ardillon



2 cous de coq indiens bon marché, un gris et un marron, moins de 10 euros chacun, n'investissez pas dans des plumes hors de prix pour vos débuts, faites vous d'abord la main à peu de frais pour vos premières mouches qui seront sans doute aussi moches que mes premières, ce qui ne leur interdira pas forcément de prendre du poisson...et seulement quand vous vous sentirez plus à l'aise vous pourrez investir dans des cous plus prestigieux!Rappelez vous qu'on n'apprend pas à conduire avec une "Formule1"!!

et quelques bobines de fil noir, jaune orange et vert   ( je vous recommande le fil de montage Veevus 8/0 (100 m)

+. un flacon de vernis rapide incolore, le meilleur et le moins cher est celui que vous "piquerez" dans la trousse de toilette de votre mère, de votre soeur ou de  votre épouse, (estampillée par Monsieur le maire ou pas...!)

                                                                                  

                                                                                          Et c’est suffisant !!

Avec ça vous monterez vos 30 premières mouches, araignées, palmers... 

et seulement quand vous l'aurez fait et que vous commencerez à prendre le coup de main, il sera temps en connaissance de cause de compléter les matériaux ......en fonction de vos goût pour le montage et de vos choix de pêche.....n'achetez rien de plus avant cet apprentissage au moindre coût......c'est le conseil d'un vieux c........ollègue  

          quant  au petit fascicule  "Je monte mes mouches en 15 leçons" de B.Audouys et JL Pelletier

 il  est l'indispensable guide nécessaire et suffisant  pour vos premiers montages, malheureusement devenu difficile à trouver...mais il en existe beaucoup d'autres!

 

                                                                                                              §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§  

                                                                                                      

                                     Pour terminer, relisez Tartarin de Tarascon, et...Ne vous baladez pas au bord de l’eau avec toute une quincaillerie qui brinquebale, qui tinte, qui brille, et qui vous fait repérer de loin …ce qui fait fuir les oiseaux  !! Chantez avec eux, à tue tête si le cœur vous en dit, car si les  poissons ne sont pas  sourds, comme on le pense souvent ,  mais perçoivent parfaitement par le saccule de leur oreille interne  les vibrations sonores transmises dans l'eau 3 fois plus vite que dans l'air, les ondes vibratoires sonores de notre voix émises dans l'air ne traversent pas la surface et n'ébranlent pas la masse liquide, donc ils ne peuvent les "entendre"....mais par contre

- Marchez légèrement sur les berges car ils perçoivent parfaitement toutes les vibrations du sol qui, elles, sont transmises à l'eau et qui les inquiètent d'ailleurs plus que celles que vous émettez en Wading dans « leur » milieu !!

-Ne vous habillez pas en  " kaléidoscope " : sont de rigueur les couleurs sombres et neutres de la nature, vert, marron…..le cône de vision du poisson lui fait repérer « tout ce qui bouge » aussi bien devant que...derrière lui.... et il n’aime ni les casquettes  fluo, ni les chemises blanches…. !!

-Quand vous faites une pause, ne couchez jamais votre canne par terre, débrouillez vous toujours pour la placer verticale contre un arbre, un poteau, entre les cornes d’une vache( mais pas d’un taureau  !!).car sinon, un jour ou l’autre, vous-même ou un quidam marchera dessus, et…vous n’aurez rien à dire, ce sera de votre faute  !!

-Quand vous « pliez les gaules »,notamment après le coup du soir, la première chose à faire est de ranger la canne à sa place, ne la posez jamais sur le toit de la voiture (ce n’est jamais sa place) pour faire autre chose que de la ranger : j’ ai ainsi coincé et cassé ma première carbone lors de la fermeture du coffre, et par deux fois je l’ai oubliée sur le toit en démarrant…..je l’ai à chaque fois entendue  tomber l’ai récupérée mais…..je « fais gaffe » maintenant !!

Enfin, ne dites jamais « Bonne pêche » à un palmiste, on dit. ».Merde » car c’est ça qui porte bonheur, sans besoin de marcher dedans.. ! C’est tout le bonheur que je vous souhaite !!

Voici « Ma vérité » ! Pour un début , adoptez la, c’est gratuit et vous gagnerez du temps et de l’argent, en attendant de vous faire au fil du temps votre propre vérité……qui vous éloignera peut être beaucoup de celle-ci, et tant mieux, la richesse est dans la diversité !!

                       Au plaisir de vous croiser au bord de l’eau, sans vous avoir entendu approcher,…et …………….MERDE !!

                                                                                                     

                                                                                                                            §§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

                                                                                           

                                                                                                              

 

  

 

  

 

as